Crise au royaume Baoulé/ A qui profite ce désordre ?

Le dimanche 19 mai dernier a eu lieu dans la grande salle de mariage de la mairie de Cocody, une déclaration lue par la présidente de « Wawlé Bla », la ministre Henriette Lagou». Cet appel met en lumière la crise de succession qui secoue le royaume baoulé depuis le décès de la Reine-Mère. Voici le message.

 Contexte

 « Depuis quelques jours maintenant, la communauté Baoulé, notamment sa royauté, fait face à une série de tentatives de division et d’opposition des fils et filles Baoulé, par des personnes parfaitement bien identifiées et sereinement bien connu. De quoi s’agit-il ?

Après l’annonce de la disparition de la Reine-Mère, qui comme on le dit chez nous, a eu mal au pied, des personnalités et non des moindres, ont décidé, contre toutes attentes et en violation évidente des pratiques ancestrales et coutumières du peuple Baoulé, de créer le désordre en intronisant un autre roi.

Alors qu’il est de notoriété qu’en pays Baoulé, tant que le roi est vivant, il ne peut avoir de succession. Or, que constatons-nous ?

Des gens aux desseins inavoués décident d’introniser un nouveau roi. Ce qui est contraire aux usages et que le peuple Baoulé, abasourdi, ne comprend pas, notamment, nous les femmes. Qui a donc intérêt à ce que le peuple Baoulé soit divisé ?

Les femmes viennent de dénoncer la forfaiture

Une question pour laquelle, toutes les femmes Baoulé, regroupé au sein de l’association Wawlé Bla, cherchent des réponses. Sinon, comment comprendre une intronisation d’un roi alors que le Roi des Baoulés, en la personne de Nanan Otimi Kassi Anvo, est vivant et règne sur le royaume Baoulé.

Les femmes Baoulé ne comprennent pas une telle démarche qui sapent les fondements de leur royaume, fragilise l’autorité de la royauté Baoulé et dénature la cohésion et l’union du peuple Baoulé autour d’un seul et unique Roi.

Nous femmes Baoulé regroupées au sein de l’association WawleBla , venons ici, comme la Reine Abla Pokou, qui a su, à l’époque, couver ses enfants en leur communiquant son Amour, pour stabiliser le royaume Baoulé et rétablir la vérité quant au règne du Roi Nanan OtimiKassiAnvo, seul et unique régnant de la royauté Baoulé.

N’en déplaise à ceux qui entretiennent la division pour se sucrer sur le dos du peuple Baoulé, nous femmes Baoulé venons apporter l’Amour que la Reine Abla Pokou a eu, jadis, pour le peuple Baoulé afin de demander et instaurer une fois pour toute l’union autour de notre seul et unique Roi.

Pour se faire, nous adressons ce message fondé sur des preuves que nous présentons.

Adresse de Wawlé Bla pour le retour de la sérénité
L’adresse des femmes Baoulé regroupées au sein de leur association Wawlé Bla est consécutive à la présentation des preuves que nous détenons et à leur diffusion.

1- Le peuple Baoulé a un Roi qui a été bel et bien intronisé. Il s’agit de Nanan Otimi Kassi Anvo.

2-Le chef Kouadio Kouassi, qui s’agite aujourd’hui, on ne sait pour quelle raison, a acté, par courrier transmis aux autorités du pays, l’intronisation en qualité de Roi, de Nanan Otimi Kassi Anvo.

3-Toutes les autorités, les cadres, les femmes, les jeunes…bref, le peuple Baoulé dans son entièreté, a fait allégeance au Roi Nanan Otimi Kassi Anvo.

4-Le règne du Roi Nanan Otimi kassi est reconnu à l’étranger, notamment au Ghana ou il a été formé depuis qu’il était prince héritier du trône.

5-Les chefs cantons du royaume Baoulé se sont rencontrés à Sakassou. Réunion au cours de laquelle des vérités ont été dites.

Au regard donc de toutes ces preuves irréfutables qui établissent clairement et sans ambages, l’autorité du Roi Nanan OtimiKassiAnvo, comme seul et unique Roi des Baoulés, il nous plait, nous femmes de l’association Wawlé Bla de lancer cette adresse.

1) D’abord au peuple Baoulé tout entier qui est un peuple de paix. L’histoire nous enseigne que fuyant la guerre, nos ancêtres, avec à leur tête la Reine Abla Pokou, femme au grand cœur qui reprouve, a-t-on appris, les histoires, ont établi le royaume Baoulé sur les généreuses terres de Cote d’Ivoire. Partant de là, nous femmes Baoulé ne pouvons accepter que le peuple Baoulé se retrouve dans des histoires qui mettent à mal notre sérénité. Nous n’avons pas, au nom de nos us et coutumes ainsi que de l’enseignement de nos ascendants, le droit de nous battre et présenter, à la face du monde, un visage hideux qui ne reflète pas notre culture.

Non, le Baoulé n’a jamais été violent ! Non, le Baoulé n’a jamais été tricheur ! Non, le Baoulé n’a jamais été trompeur ! Rétablissons maintenant notre honneur souillé et notre dignité entachée et reconnaissons la vérité afin que, comme l’a dit le Christ, elle nous affranchisse.

2) Ensuite, il nous faut dire au chef du village de Sakassou, qu’il est le garant de la terre du royaume. A ce titre, il connait la vérité. Il ne peut pas dire et se dédire. Il a intronisé Nanan OtimiKassiAnvo et à adresser un courrier d’information au Préfet en 2019. Il faut donc qu’il refuse la manipulation et qu’il dise la vérité en toute franchise afin de ramener la sérénité dans le royaume et sur les terres de nos ancêtres.

3) Aussi, nous femmes de Wawlé Bla, nous rappelons aux chefs de nos cantons et tribus qu’ils sont les garants de nos us et coutumes et le réceptacle de notre unité. Ils n’ont donc pas le droit de nous embarquer sur le chemin de la division et de l’animosité. Qu’ils n’acceptent pas que le peuple Baoulé se divise en disant la vérité et en se comportant dignement. Nous félicitons certains chefs qui œuvrent depuis pour rétablir la vérité.

4) A nos frères cadres et hauts responsables du pays qui veulent soutenir l’insoutenable et encourager la forfaiture, nous leur disons que leur rôle n’est pas de créer la division mais plutôt l’entente. Il faut laisser les querelles de clochers et les divisions de chapelles idéologiques afin de s’engager sur la voie de l’union et de la cohésion du peuple Baoulé. Revenez donc à la raison et disons à tous que le peuple Baoulé à un seul et unique Roi en la personne de Nanan OtimiKassiAnvo. Afin que nul n’en ignore !

5) Particulièrement au frère Mathieu de Sakassou qui, au moment où l’on recommande la paix, la cohésion, l’entente et la sérénité, diffuse des messages de menaces et d’intimidations. Cela est improductif et montre surtout que la raison n’est pas du côté des semeurs de troubles. Il faut donc arrêter vos actions et vous engager dans la vérité et l’Amour. Prenons ensemble l’engagement de rétablir la vérité et surtout la sérénité en reconnaissant le règne de Nanan OtimiKassiAnvo. On peut se tromper une fois, c’est normal car nous sommes des humains. Mais on ne peut pas s’égarer indéfiniment. Le faire, est un acte diabolique.

6) Aux jeunes Baoulé, ne donnez aucun crédit à cette mascarade car, c’est vous qui serez mis devant la scène quand les manipulateurs auront réussi leur macabre action. C’est à vous qu’ils demanderont d’aller à l’affrontement afin de donner vie à leur sordide projet. N’acceptez rien qui puisse nuire à la cohésion du peuple Baoulé. Vous êtes le futur et c’est vous qui allez pérenniser notre culture. Dites donc non à la division.

7) A notre fils qui, nous le savons, est utilisé contre son gré et manipulé à souhait pour justement créer la division du peuple Baoulé et donner du crédit à la carrière chancelante et brumeuse d’un certain nombre d’individus qui prospèrent que dans cette situation de non entente. Arrête cher fils de faire le travail des gens tapis dans l’ombre. La division n’arrange personne. Met toi donc au service du Roi qui est ton cousin.

8) Aux Rois et Chefs des peuples alliés au peuple Baoulé, usez de vos prérogatives, de votre influence et de votre entregent pour que la sérénité revienne au sein du peuple Baoulé que l’on veut voir diviser. Venez à notre secours car cette manœuvre grotesque tend à dénaturer l’autorité coutumière dans notre pays. Agissez donc pour que la paix règne au sein de la communauté Baoulé, vos alliés.

9) A la communauté nationale et internationale, les femmes de Wawlé Bla vous prient de les aider à rétablir l’autorité de leur Roique des velléités veulent affaiblir. Dans la coutume Baoulé, on n’intronise pas un roi pendant le règne du Roi. Une coutume qui est la même partout dans le monde. Contre ce sacro-saint principe, dans le royaume Baoulé, des mains invisibles qui prospèrent dans l’obscurité, tentent d’affaiblir l’unité du peuple en sapant l’autorité du Roi régnant par l’intronisation frauduleuse et contre nature d’uneautre personne. Ce qui engendre la division alors que le peuple ne reconnait qu’un seul et unique Roi, Nanan OtimiKassiAnvo. Aidez-nous donc !

10) Enfin, au chef de l’Etat, les femmes de Wawlé Bla vous disent que vous êtes le garant de l’unité nationale. A ce titre, vous devez garantir l’unité au sein des communautés du pays. Nous vous demandons donc d’user de vos qualités d’homme de paix et de garant de l’unité nationale du pays afin de rétablir la sérénité et l’union au sein du peuple Baoulé en reconnaissant l’autorité du seul et unique Roi des Baoulé Nanan OtimiKassiAnvo.

Par ailleurs vous êtes notre papa et aussi notre frère parce que natif de Dimbokro en pays Agba. Vous connaissez donc les us et coutumes Baoulé.

Conclusion
Pour conclure, nous femmes du Royaume Baoulé regroupé au sein de l’association Wawlé Bla, disons que le peuple Baoulé est un peuple paisible, organisé, structuré et hiérarchisé. Fort de cette caractéristique, le peuple Baoulé est donc respectueux de ses us et coutumes. Ce qui fait que nous sommes bénis de Dieu en nombre, en qualité et en excellence.

Nos qualités font que nous ne pouvons pas accepter la division, la méchanceté et la forfaiture. C’est dans cette veine que les femmes Baoulé ont décidé d’être les mères protectrices de leurs enfants, leurs frères, leurs maris car c’est grâce à une femme, la Reine Abla Pokou, que nous sommes arrivée en Côte d’Ivoire.

Nous n’accepterons jamais que notre peuple soit divisé ! Nous demandons donc à tous, de suivre cette parole du Christ qui dit en Jean chapitre 8, le verset 32 : « vous reconnaitrez la vérité et la vérité vous affranchira ».

 

LIRE AUSSI :   Libye : déjà plus de 1 000 morts dans la bataille de Tripoli

                                                                                            Fait à Abidjan le 19 mai 2024

                                         La présidente de « Wawlé Bla », la ministre Henriette Lagou.