Chefferie-Bingerville /Le Chef du Village d’Abatta échange avec la population

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

Le chef du village d’Abatta, situé dans la commune de Bingerville Djomo Yacinthe Cristal Méval, a convié hier mercredi 17 janvier les populations à une concertation afin de les informer sur le fonctionnement de la nouvelle équipe dirigeante.

Au cours de cette rencontre, le porte-parole des Doyens, Dadié Djoman Blaise, a souligné la nécessité de trouver les voies et moyens pour parvenir à la paix. Il a également mis en lumière le comportement irrespectueux de certains villageois envers les nouvelles autorités.

Les populations ont répondu nombreuses pour écouter leur chef Djomo Hyacinthe

En ce qui concerne le choix du nouveau chef, le doyen Dadié Christophe est formel, « Djomo Hyacinthe a été choisi selon les us et coutumes, et de ce fait, nous réitérons notre engagement à œuvrer pour la paix à Abatta. Les autorités de ce pays doivent valider la position de toute la communauté, affirmant que Djomo Hyacinthe est le chef confirmé u village », a-t-il déclaré.

Selon Topé Nangui Christophe, l’un des grands initiés de la tradition Atchan, le choix porté sur Djomo Hyacinthe n’est pas fortuit, car les populations se reconnaissent en lui. « Il a été désigné chef du village selon les règles des us et coutumes. Aujourd’hui, tous se reconnaissent en lui comme le garant de notre cité, Abatta », a-t-il ajouté.

Ce membre de la génération Tchagba, dont est issu l’actuel chef, rappelle aux administrés de « respecter toutes les initiatives émanant de cette notabilité que préside le chef Djomo Hyacinthe, afin que, tous ensemble, nous puissions développer le village en prônant la paix et l’unité », a déclaré le chef notable et doyen de la catégorie Djéhou.

LIRE AUSSI :   Les artisans s'organisent pour rendre hommage à la Première Dame Dominique Ouattara
Pour la nouvelle année qui débute, le chef Djomo Hyacinthe a fait parler son coeur en offrant des présents aux femmes du 3ème âge issues d’une des catégories villageoises .

Concernant la crise qui a secoué cette population paisible il y a quelques années, Topé Nangui Christophe affirme que les règles du jeu n’ont pas été respectées, car l’administration préfectorale a été flouée par des imposteurs. Parce que « le commis de l’État a signé un arrêté pour quelqu’un qui n’était ni le choix des Dogbo, ni celui des Tchagba, encore moins celui de la population . A ce titre, nous attendons l’annulation pure et simple par le Conseil d’Etat  de l’arrêté reconnaissant Abido comme étant le chef», a-t-il précisé.

Il est à noter que l’actuel chef du village d’Abatta, Hyacinthe Djomo, est issu de la génération Tchagba et de la Catégorie Assoukrou. Il a été désigné par sa génération, les Tchagba, et confirmé selon les us et coutumes par les Dogbo le 12 août 2020, à la fin du règne des Dogbo.

Il convient de rappeler que le peuple Tchaman ou Atchan occupe l’espace du District Autonome d’Abidjan (Abidjan, Songon, Anyama, Bingerville) avec ses voisins Akyé. Ce peuple a su préserver ses valeurs traditionnelles jusqu’à ce jour, et à l’instar des autres villages Atchan, le village Abatta est organisé en classe d’âge.