CAN 2023/Danho Paulin-Claude confie des missions aux « Champions d’Afrique1992 ».

Par Justin Kassy/afriquematin.net   

 La 34ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations aura lieu en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 13 février2024 prochain. Et ce sont les villes d’Abidjan, Bouaké, Korhogo, San Pedro et Yamoussoukro qui ont l’honneur d’accueillir les différentes rencontres. Ainsi une mascotte a été réalisée à cet effet pour marquer l’image de cet évènement.

Depuis la désignation de la Côte d’Ivoire pour accueillir cette 34ème édition de cet évènement sportif, le ministre des Sports, Danho Paulin-Claude, s’est mis à la tâche, multipliant les réunions avec son état-Major. Organiser une telle cérémonie et la remporter n’est pas chose aisée, car la première aventure a été malheureuse pour le pays a été un échec.

Rassemblés autour du premier responsable du Département des Sports en Côte d’Ivoire, Danho Paulin-Claude, les Ivoiriens souhaitent remporter cette édition organisée sur leur terre, pour leur permettre d’oublier le souvenir malheureux de 1984. C’est vrai que les Eléphants de ces années-là, n’ont rien à voir avec ceux d’aujourd’hui, les temps et les espaces ont changé. Le niveau du football a considérablement baissé, mais, la détermination, le courage, et surtout l’esprit patriotique comptent dans une équipe et dans une compétition d’envergure, comme celle qui se déroulera bientôt en terre.

Le ministre Danho Paulin n’ignore pas certains paramètres, ainsi, pour les affronter et les vaincre, a-t-il décidé de faire appel, à toutes les expertises, en la matière et on comprend aisément, le bien-fondé de son appel à l’endroit des Champions d’Afrique 1992, auxquels, il a confié une mission à leurs devanciers notamment Gadji Céli, Abdoulaye Traoré, et plusieurs de leurs camarades d’aventure, afin que leurs jeunes frères, soient moralement au top, en vue de ne pas se sentir seuls dans cette compétition africaine.

LIRE AUSSI :   Foncier rural-Traoré Mamadou, chef de la communauté d'origine burkinabè de Côte d'Ivoire «Il faut songer à retoucher les textes sur le code foncier rural »

Ainsi, pourront-ils donner à leur pays, cette joie dont il a besoin, expression de la solidarité et de la fraternité vraies, maillons indispensables à la construction de l’édifice Ivoire.

Faut-il rappeler qu’une Mascotte de cette édition, « AKWABA », a fait l’objet d’un concours qui a été remporté par Frédéric Raoul N’guessan Kouadio doté d’un prix de dix (10) millions de francs cfa.