Développement/Début Officiel du Cadastrage de Daloa : Un Projet Clé pour l’Amélioration de la Gouvernance et de la Vie Urbaine

Franck Elisé Bouabré correspondant Afriquematin.net

Le processus de cadastrage de la ville de Daloa a été lancé officiellement le jeudi 10 août 2023, à l’issue d’une réunion entre une délégation de la Direction générale des impôts (DGI), le cabinet d’experts géomètres en charge du projet, et en présence d’autorités administratives, coutumières, religieuses ainsi que de résidents venus des quatre coins de la ville.

L’objectif de cette rencontre était de présenter le projet de cadastrage et d’expliquer sa justification aux autorités locales, aux directeurs et responsables de services concernés, aux leaders traditionnels, aux propriétaires fonciers ainsi qu’aux représentants d’associations et d’organisations de la société civile, dans le but de les impliquer activement.

Le cadastrage de Daloa fait partie intégrante du Projet d’Amélioration de la Gouvernance pour la Prestation de Services de Base aux Citoyens, initié par la direction générale de l’économie. L’objectif global est d’améliorer la qualité de vie et de renforcer la gouvernance foncière dans les villes de Daloa, Korhogo et Yamoussoukro.

La sélection de Daloa pour ce projet s’explique par la combinaison d’une croissance démographique soutenue et d’une urbanisation rapide au cours des dernières années, comme l’a expliqué Boua Apollinaire, chef de la mission de la DGI.

Les avantages d’une ville cadastrée sont nombreux, selon ses propos. Ils incluent l’amélioration de l’adressage, la mise à jour du plan directeur, le renforcement de la sécurité foncière, l’accélération des processus de transactions foncières, la contribution à l’impôt foncier bénéficiant aux collectivités locales, la réduction des litiges fonciers grâce à la gestion précise des parcelles, et la création d’un système d’informations cadastrales favorisant la prise de décisions éclairées.

LIRE AUSSI :   Présidentielle 2020: Me Massida a-t-elle dévoilé des sondages gardés secrets ?

Boua Apollinaire a souligné que ce projet revêt une importance majeure, ayant un impact positif significatif sur la vie des habitants. Il a également souligné que le cadastre joue un rôle essentiel dans le développement.

Sékou Diallo, directeur du cabinet d’experts prestataire, a précisé que le projet concerne une superficie totale de 186 km² et s’étalera sur une durée totale de 18 mois. Cependant, la phase de collecte des données, ouverte au public, ne prendra qu’un mois.

Le secrétaire général de la préfecture, Yaya Bamba, a exprimé le souhait du préfet que les travaux soient de haute qualité et respectent les délais prescrits.