Mode/Colombe Tebily met en évidence sa passion

Par Justin Kassy/afriquematin.net      

La passion est un amour indécrottable – au point qu’il n’est pas loin d’être considéré comme une idole. Et quand on est passionné pour -, un métier, par exemple, on y réussit sans trop d’efforts, voire, sans même d’efforts, en tant que tel. Tebily Josepha Colombe en est un exemple.

Tebily Josepha Colombe, la passion pour la Mode sommeillait toujours en elle

 Ivoirienne et vivant en France depuis l’âge de neuf ans, entre Colombe et la Mode, s’est créée un lien, une certaine osmose, qui fait que dans l’univers de cette Ivoirienne, tout se voit et se conjugue en Mode, pour dire qu’elle respire et vit pour la Mode.   Passionnée elle a décidé de s’y investir pour mieux la servir, la célébrer, lui donner de la valeur, afin de permettre aux autres, de se pâmer d’admiration pour cette native de Guibéroua (ville du Centre-Ouest) de la Côte d’Ivoire.

« Je suis une passionnée de la Mode, et j’aime aussi tout ce qui en découle. Je suis une styliste et personal shopper. C’est –à-dire, styliste personnel en fonction des envies des gens et leurs événements. Je choisis leur look, en fait.

 J’ai suivi un cursus scolaire assez classique, c’est à dire collège lycée, fac, et dès mon enfance, je me lance dans la sphère de la mode. Avec beaucoup de difficultés, j’ai pu convaincre mes parents de m’inscrire à une Ecole de Mode, en Bretagne, en France. Chose qu’ils ont faite.  J’étudie la Mode pendant trois (3) ans, de 2007 à 2010. Pendant cette formation, je faisais des stages chez des stylistes locaux, Bretons. Mais, je ressens toujours le besoin d’approfondir mon apprentissage. Alors, je décide de retourner faire des études dans l’administration, après l’obtention de mon diplôme en Administration et Communication.  Je me lance donc dans la vie active pendant trois (3) ans.

Mais ma passion pour la Mode sommeillait toujours en moi, mais, comment mettre cette passion au service des autres ? Je me catégorise comme « personal shopper » et à l’air des réseaux sociaux, je décide de les utiliser -, pour mettre en évidence ma passion, et donner des conseils pour la Mode. Les marques m’appellent souvent pour des partenariats. Je souhaite, à long terme, m’implanter dans la Mode ivoirienne, et collaborer avec des confrères, du milieu pour créer un jour, ma ligne de vêtements », a-t-elle fait savoir.

LIRE AUSSI :   Rhdp/Soro Guillaume contraint de clarifier sa position