Musique/Antoinette Konan très remontée…

Par Justin Kassy/afriquematin.net/Source: Media Prime Mag

Depuis quelques semaines, l’artiste Baoulé tradi-moderne, Sidonie la Tigresse, porte des remarques sur « sa jeune sœur » Antoinette Konan, du fait qu’elle ne l’aurait pas « invitée » à son concert. Raison pour laquelle, à son tour, elle ne l’aurait pas invitée. Une accusation que l’auteur de « Petit Quinquin » -, juge de fortuite, la rejetant du revers de la main. Voici sa version d’Antoinette Konan.

« J’étais au concert de Sidonie la Tigresse, elle n’a pas eu besoin de m’adresser une invitation personnelle pour que je m’y rende et lors de ses prestations j’ai fait – partie des artistes qui l’ont accompagnée sur scène. C’est plutôt elle, qui n’a pas fait cas de ma présence, nous sommes tous des artistes Baoulés. Mais, quand des artistes qui ne sont pas des moindres, viennent soutenir, on annonce leur présence. Je suis allée au concert de Mawa Traoré, qui n’est pas Baoulé. Elle m’a annoncée sur scène.

Tigresse est mon aînée, je l’ai toujours respectée, chaque fois que je la vois, je lui cède ma place. Et puis, nous avons aujourd’hui, « Baoulé TV », une plateforme sur laquelle nous communiquons tous. J’ai invité sur cette plateforme, tous les artistes Baoulé à mon concert, comme l’ont fait les autres. Des personnes me reprochent de ne pas côtoyer les artistes Baoulé, alors que j’ai fait l’effort de me rapprocher d’eux. D’autres voix discordantes véhiculent des fausses informations sur ma personne, je ne peux pas être amie à tout le monde.

La Tigresse m’a récemment accusée de plagiat, selon elle sur la sortie du morceau « N’Lémandè » (Je n’ai pas d’histoire) qui dit-elle lui appartiendrait, j’ai été convoquée par le Burida et j’ai donné des preuves que cette chanson ne lui appartient pas. Comment vais-je plagier une personne que je ne côtoie pas ? Ou encore, avec qui je n’évolue pas dans le même registre ? Je n’ai pas été formée uniquement à la musique traditionnelle Baoulé, parce qu’à la base je fais de la variété. Tout le monde connaît mes camarades de promotion dans la musique et je fais la musique traditionnelle, quand j’en ai envie, je suis aussi à l’aise dans tous les registres. J’entends tellement de choses que je préfère rester dans mon coin », fait-elle savoir.

LIRE AUSSI :   Inflation alimentaire/Des pays sont vraiment dans une situation de crise