Pdci-Rda/Brédoumi Kouassi Soumaila, porte-parole : « Les actes de défections auxquelles nous assistons ces derniers temps, ne sauraient nous ébranler… »

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

L’auditorium de la Maison du Pdci-Rda à Cocody a servi de cadre à hier mardi 14 février à un déjeuner presse sur « l’activité et le calendrier politique 2023 du parti et l’analyse de l’actualité nationale et internationale ». Au cours de cette conférence, le conférencier Brédoumy Kouassi Soumaïla, porte-parole du parti a éclairé les hommes de média sur les défections observées depuis un moment au sein du Pdci-rda et a expliqué le fonctionnement de son parti.

Pour Brédoumy Soumaïla, les différentes défections de cadres observées au sein de son parti s’expliquent par irresponsabilité de certains et le manque de convictions politique « c’est le manque de responsabilité de certains de ces transfuges qui veulent utiliser des arguments peu convaincants pour justifier ou se dédouaner de leur départ qui était attendu depuis un certain temps », a-t-il, souligné,  et d’ajouter que « ces défections auxquelles nous assistons ces derniers temps, ne sauraient nous ébranler. A la croisée des chemins, chacun choisit la voie qui répond le mieux à sa personnalité et à son degré de conviction », a-t-il fait savoir.

Selon Brédoumy Soumaïla, les différentes défections de cadres observées au sein de son parti s’expliquent par irresponsabilité de certains et le manque de convictions politique

Concernant  des élections à venir, le coordonnateur de la grande cellule de coordination de la Communication et porte-parole du Pdci-rda, a souligné que « des dispositions stratégiques sont en cours pour permettre aux militants d’aller en rang serré et dans la cohésion », a-t-il ajouté, indiquant que son parti a l’œil sur le processus pour dénoncer les cas de fraude, « le Pdci-Rda sera particulièrement regardant sur les pratiques frauduleuses en cours d’orchestration par certains partis » a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI :   Démocratie en Afrique/Les populations en demandent plus, mais l'offre reste très pauvre

Il a rappelé par ailleurs que le président du parti Henri Konan Bédié a fait une déclaration le 29 décembre 2022 pour interpeller la Commission électorale indépendante (CEI) sur sa responsabilité à organiser un scrutin transparent et crédible.

Au sujet des candidats Pdci-Rda, Brédoumi, Kouassi Soumaïla a annoncé que sous peu, la liste des candidats qui participeront pour le compte de son parti sera connue « Après un travail minutieux du comité en charge des élections. Les conclusions de ce travail seront préalablement validées par le président du parti et nous ferons une communication spéciale là-dessus au moment venu », a-t-il noté.

Au ministre Mamadou Touré qui sollicitait un débat entre les membres de l’opposition, singulièrement ceux du Pdci-Rda et du PPA-CI, le conférencier l’a convié à réviser ses leçons de maison. Il a relevé qu’après avoir fait l’analyse de la Cour des Comptes sur la performance des ministres, le sieur Mamadou Touré se présente parmi les derniers. « Je préfère discuter avec les quinze premiers que de discuter avec les derniers- je suis prêt à discuter avec lui quand il aura fait suffisamment de progrès », l’a-t-il invité.