Obsèques de la reine Elisabeth II/ Les premiers mots du roi Charles III devant le parlement britannique

Charles III, nouveau Roi du Royaume Unis s’est, pour la première fois adressé au Parlement britannique, avant de mener la procession qui conduira le cercueil d’Elisabeth II, la défunte reine à Edimbourg.

Le roi Charles III et la reine consort Camilla ont reçu, dans la matinée lundi 12 septembre, au Parlement, à Londres, les condoléances des présidents des deux chambres. Charles III s’est adressé pour la première fois au Parlement britannique en tant que souverain et chef d’Etat, disant ressentir « le poids de l’histoire » et vouloir suivre « l’exemple » de sa mère Elizabeth II, au début d’une semaine d’adieux à la souveraine. Dans l’après-midi, le monarque a ensuite mené, dans le silence et entouré de ses frères et sœur, la procession conduisant le cercueil d’Elizabeth II à la cathédrale Saint-Gilles d’Edimbourg, où il sera exposé pour la première fois au public, au début d’une semaine d’adieux au monarque. « En me tenant devant vous aujourd’hui, je ne peux m’empêcher de ressentir le poids de l’histoire qui nous entoure et qui nous rappelle les traditions parlementaires vitales auxquelles les députés des deux chambres se consacrent avec un tel engagement personnel pour le bien de nous tous », a déclaré dans la matinée le roi de 73 ans, lors d’un discours bref, suivi par l’hymne britannique. Il a affirmé que sa mère était « un exemple de dévouement que, avec l’aide de Dieu et vos conseils, je suis résolu à suivre fidèlement ». Veillée funèbre pour la famille royale Le roi Charles III et la reine consort Camilla se sont ensuite envolés pour Edimbourg où ils se sont d’abord rendus au palais royal de Holyrood, où se trouvait le corps de la reine, avant son départ pour la cathédrale Saint-Gilles.

LIRE AUSSI :   7ème Congrès extraordinaire du Pdci-Rda/Le président Bédié donne de la voix et indique la voie...

En ligne, les quatre enfants d’Elizabeth II ont suivi le corbillard à pied sur plus d’un kilomètre dans la vieille ville de la capitale écossaise : Charles III, les princes Andrew et Edward ainsi que la princesse Anne ont marché en rythme, tous en uniforme militaire à l’exception d’Andrew, en retrait de la monarchie à la suite des accusations d’agressions sexuelles, auxquelles il a mis fin en payant des millions de dollars. Une particularité qui confirme la mise à l’écart de celui qui a souvent été qualifié de « fils préféré » d’Elizabeth II. Lors de la cérémonie religieuse qui a suivi la procession, la couronne d’Ecosse, en or massif, devait être déposée sur le cercueil. Puis la dépouille d’Elizabeth II, symbole de stabilité pendant des décennies de bouleversements, icône planétaire qui rassurait les Britanniques en temps de crise, restera exposée dans la cathédrale pendant vingt-quatre heures, ce qui devrait donner lieu à une affluence massive.

Auparavant le roi aura rencontré la première ministre écossaise, Nicola Sturgeon, et se sera rendu au Parlement écossais pour une séance de condoléances. A partir de la fin d’après-midi, le public pourra venir se recueillir devant le cercueil, qui reposera dans la cathédrale jusqu’au lendemain.

Source AFP