Fédération Ivoirienne de Football/La méthode Drogba qui suscite l’inquiétude chez les ‘’marmailleurs’’

Par Serge Armand Didi

La bataille pour le contrôle de la Fédération Ivoirienne de Football (Fif) met en lumière une réalité autrement cachée au grand public depuis près de 30 ans.

Serge Armand Didi

C’est que la Fif n’appartient qu’à un clan, les initiés, qui ne passent le relais que à un des leurs. Quand tu as du « vécu » pas un programme qui pourrait développer le football ivoirien, tu peux être un des leurs.

Regardez bien, c’est toujours les mêmes depuis près de 20 ans, ils se connaissent, ils se comprennent, ils ont leurs lexiques notamment avoir du « vécu ».

Entendez par là avoir fait ses preuves au chapitre de la compromission, des dessous de table, de la distribution gratuite  » à tous les coins de rue » de l’argent, parfois du contribuable, à des copains et adversaires du milieu sportif ivoirien : aux anciens joueurs en difficulté, aux journalistes, aux arbitres, aux médecins, aux présidents de clubs….

Heureusement pas tous ! Quand vous avez fait cela, vous avez du « vécu » et vous pouvez être élu. C’est tout ce système que Didier Drogba vient bouleverser sans faire exprès. Imprudemment. Il vient avec sa méthode d’aider ceux qui en ont vraiment besoin : les joueurs locaux, ceux qui triment au quotidien. Il vient épauler les présidents de clubs qui ont vraiment besoin de se construire et de construire leurs équipes au profit des jeunes joueurs, l’avenir sportif de la Côte d’Ivoire.

Il envisage aider les arbitres qui sont des laissés- pour-compte… Mais qui lui a dit que l’écosystème sportif, ceux qui ont géré la Fif jusqu’à là, ont besoin de ça ? Au diable les joueurs locaux et le championnat national.  Que ces joueurs se débrouillent par eux même !  Il y a les professionnels ivoiriens des grands championnats du monde. Ils pourront se débrouiller sur le terrain.

Drogba en plus avec sa manie de ne pas vouloir distribuer l’argent au coin de la rue, à tout venant, à celui qui lui demande parmi ses anciens  coéquipiers et les anciens sportifs énerve !!!

Pourtant il a ça !!! Pensent t-ils très énervés. Didier préfère dépenser 160 millions pour aider le pays dans la lutte contre le covid ou envoyer 3 élèves au Canada pour un concours international sur la dictée. Offrir des cars flambant neufs…

« Mais nous on gagne quoi ? « , ont envie de dire ceux qui aiment les gens qui ont du  » vécu ». C’est vraiment difficile pour tous, et pour ceux qui aiment qu’on leur donne l’argent sans raison et sans effort et pour Didier Drogba qui ne conçoit pas qu’on puisse distribuer l’argent qui ne profiterait pas à ceux qui en ont vraiment besoin et qui servira la cause nationale. Ainsi va la vie du Football en Côte d’Ivoire.