60 gendarmes égorgés à Bouaké: enfin des aveux officiels?

Par Michel Mangou – Afrique Matin.Net 

“Que Soro Guillaume vienne expliquer aux ivoiriens pourquoi des ivoiriens ont été enfermés dans des conteneurs à Bouaké ? Que Soro Guillaume vienne expliquer aux ivoiriens comment et pourquoi les 60 gendarmes ont été égorgés à Bouaké ? Que Soro Guillaume vienne expliquer aux ivoiriens pourquoi des édifices administratifs ont été décimés à Danané ? Que Soro Guillaume vienne expliquer aux ivoiriens comment est-ce possible que des deniers publics soient utilisés à des fins privées ?”, ces questionnent émanent de Me Gueu, avocat de l’État de Côte d’Ivoire, lors d’un débat télévisé. Il faut dire que la question sur les 60 gendarmes égorgés à Bouaké lors du coup d’Etat manqué de 2002, avait suscité l’émoi au sein des populations. Une criminalité qui dépasse les limites de l’entendement humain que les rebelles d’alors n’avaient jamais nié, ni confirmé. Mais voilà que ceux qui étaient hier, les alliés de Soro dont les militaires sont identifiés comme les auteurs, viennent de ressusciter la question à la faveur d’un débat. Me Gueu, Avocat de l’Etat de Côte d’Ivoire, en invoquant la question des 60 gendarmes égorgés par des questions adressées aux partisans de Soro, confirme implicitement la réalité des faits. Les parents des victimes, restés dans l’entente d’une enquête pour que justice soit rendue, ont aujourd’hui l’occasion d’être optimistes.   

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook