Zoo d’Abidjan/Un prestataire licencié pour avoir dénoncé le mauvais traitement infligé aux animaux

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

Créé en 1930, le parc zoologique municipal d’Abidjan est aujourd’hui une arche de Noé à la dérive par manque de moyens financiers. On y voit de trop rares visiteurs s’émerveiller devant des animaux en micro-cages à la mine triste de ses occupants.

Situé à quelques encablures de Cocody et Adjamé le Zoo d’Abidjan est devenu depuis  1972, un établissement public et est sous tutelle du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts Cet espace  protégé  s’étend sur une superficie d’environ vingt (20) hectares. Parmi les espèces, de nombreux singes et oiseaux, des pythons, civettes, mangoustes, crocodiles (alligators, caïmans…), des tortues, antilopes, buffles, hyènes, CAN l’éléphant (né le jour de la victoire des Éléphants en Coupe d’Afrique des Nations), un hippopotame nain, lions, zèbres, fait ressortir le site petitfute.com. Non content du  mauvais traitement que subissent les résidents de cette aire, et ne supportant  pas de voir les conditions de vie précaire des animaux,  un prestataire   s’est vu dans l’obligation de dénoncer la situation déplorable que vivent les animaux.

N’ayant pas apprécié cette sortie d’un soigneur qui s’inquiète publiquement de la malnutrition et des conditions de vie des animaux, la direction du Zoo d’Abidjan a été sans pitié pour ce dernier. Selon rfi.fr,  qui rapporte l’information, il a reçu une lettre de licenciement qui met fin à neuf ans de travail au service du zoo. Âgé de 37 ans, l’homme avait regretté une série de dysfonctionnements, et notamment des problèmes dans la prise en charge des animaux. Si les autorités n’y prennent garde, ce pan du tourisme ivoirien risque de sombrer, voire, de disparaître..

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook