ads bas

Vie associative : l’ARMA célèbre ses 28 ans d’existence à travers des activités socioculturelles

ads bas

L’Association des ressortissants de Morié résidant à Abobo (Arma) a célébré avec faste ses 28 années d’existence, le samedi dernier, à Grand-Morié (village de feu Ernest Boka, le symbole de la résistance du peuple Abbey). Kouamela Anoma Bernard, président de l’Arma, a exprimé toute sa gratitude au parrain pour son implication à l’aboutissement de cette journée socioculturelle, avant de confier que, « c’est l’occasion pour nous aussi, de penser aux pionniers de notre association ». Non sans, donner les objectifs visés par une telle journée. Ce sont entre autres : rapprocher les membres les uns des autres afin d’entretenir la flamme de leur adhésion à l’Arma, tisser des liens d’amitié avec les autres associations du canton Morié et de la région de l’Agnéby-Tiassa, sensibiliser les membres de l’Arma et les frères et sœurs à la pratique du sport et promouvoir la santé de tous.

Quant à Anoma David, représentant le président d’honneur de l’Arma, Dr Tchimou Koutouan, directeur général à la direction marketing et sponsoring de la Solibra, il a plaidé pour une étroite collaboration entre les associations sœurs afin d’œuvrer davantage au développement de leurs différents villages. Prenant la parole, Adou Gbalé, parrain de la cérémonie, par ailleurs, président de la Mutuelle des fils d’Attobrou résidant à Abidjan (Mufara), a félicité ses filleuls pour avoir porté leur choix sa personne, avant de remercier les populations de Grand-Morié pour avoir contribué à la victoire de l’actuel président du conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, Pierre Dimba N’Gou.

Pour le désormais 5e vice-président dudit conseil, il faut œuvrer à l’union et à la cohésion au sein de l’Arma et de la sous-préfecture. « Les activités organisées ce jour, sont des activités majeures, à promouvoir. Parce que, c’est dans le rassemblement et la solidarité qu’on peut contribuer au développement de son village, de sa région et de son pays. Et pour y arriver, il faut un corps sain dans un esprit sain. C’est pourquoi, le fait d’avoir associé le marathon au Maracaña est une bonne chose », a-t-il conclu.

Une séance de dépistage du diabète et du contrôle de la tension artérielle associée de distribution gratuite de déparasitant et de consultations en médecine générale, un marathon, une rencontre de Maracaña entre l’Arma et la Mufara (0-1) et une soirée dansante, ont été les principales activités de cette journée festive, animée la fanfare de Grand-Morié. 

Tizié TO Bi, correspondant à Agboville

Les commentaires sont fermés.