Tension sociopolitique en Côte d’Ivoire/ Les inquiétudes de la fédération des industries hôtelières de San Pedro.

Par Haidmond Kaunan/ afriquematin.net

«  Ici, nous vivons essentiellement de tourisme étranger. Et cela n’est possible que si l’horizon politique du pays d’accueil est lumineux et rassurant (…)Nous avons déjà assez souffert  et une nouvelle crise pareille à ce que nous avons connu en 2011 pourrait nous conduire dans le néant, la cessation de toute activité » C’est Degny Norbert, Directeur fondateur du réceptif hôtelier Degny Plage et vice-président de la fédération des industries hôtelières de San Pedro en charge des réceptifs  qui s’exprime ainsi. Il s’est confié à nous, ce week-end au nom de ses pairs membres de la fédération.

Jetant  un regard sur le taux d’occupation des chambres, il affirme  ceci « …Avec la reprise après la Covid19 qui n’a eu lieu seulement qu’au mois d’août dernier, le taux de remplissage des chambres oscille autour de 25%.Le manque à gagner est grand étant donné que la fiscalité n’avait pas baissé rideau. Pire on n’a eu aucun soutien. Les dossiers qui nous ont été présentés ne sont que des prêts remboursables avec intérêt ». a-t-il fait observer ?

M.Degny affirme que  le gouvernement ivoirien, loin d’aider le secteur du tourisme,  ne fait que l’étouffer davantage avec de nombreux impôts et taxes. Aussi estime-t-il que ce secteur  a besoin d’être encouragé. Hélas ! Voici pourquoi la fédération des industries hôtelières de San Pedro par sa voix souhaite que « le processus électoral en Côte d’Ivoire soit légal et transparent pour éviter la mort du tourisme balnéaire qui reçoit en général des visiteurs étrangers »

 

Facebook