ads bas

Survol de l’espace aérien/L’ONU reconnait le Mali comme un état souverain

ads bas

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

Les Nations unies s’efforcent d’obtenir une autorisation pour les vols vers ce pays après que les autorités ont mis en place de nouvelles procédures.

Suite aux sanctions infligées par la Cédéao au Mali, le porte-parole du secrétaire général, Stéphane Dujarric a fait savoir, hier mardi, dans un communiqué que de nouvelles procédures ont été mises en place pour que les dirigeants de cette institution puissent obtenir l’autorisation pour survoler l’espace aérien du pays.

Dans cette même note il fait observer qu’à ce stade de la situation qui perdure « tous les vols (réguliers) sont cloués au sol, tandis que nous essayons d’obtenir des éclaircissements sur ces procédures, parce qu’elles rendent extrêmement difficile pour l’Onu de remplir ses mandats », ajoute-t-il.

Selon l’Agence de presse Xinhua qui donne l’information, relayée par maliweb.net, le porte-parole, d’Antonio Guterres, révèle ainsi que les nouvelles règles n’ont toutefois pas eu d’incidence sur les vols d’évacuation sanitaire ou les vols d’urgence des Nations unies, qui disposent d’une force de maintien de la paix au Mali.

Pour lui, l’exigence d’une autorisation de vol est compréhensible et normale, car un Etat souverain a le contrôle de son ciel, « nous voulons pouvoir fonctionner de manière à ce que la procédure pour déposer ces autorisations et obtenir ces autorisations ne rende pas nos opérations extrêmement difficiles », met en évidence Stéphane Dujarric.

Poursuivant, le porte-parole d’Antonoi Guterres indique que l’institution n’a pas les compétences nécessaires pour commenter le calendrier et la motivation derrière les nouvelles règles, « il y a deux choses ici. Les procédures elles-mêmes, et il y a la motivation pour ces procédures. Il ne nous appartient pas d’entrer dans la motivation. Nous essayons de clarifier les procédures et de nous assurer que nous parvenons à un accord avec le gouvernement là où la mission peut remplir pleinement son mandat », a-t-il argumente-t-il.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.