Situation socio-politique/L’Houphouétisme des temps nouveaux

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

Le pays de feu Félix Houphouët-Boigny, bâti par les fiers artisans du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) a accédé ( !) à sa deuxième indépendance, nous apprend-on. Il a soufflé  un vent si violent que tous ceux qui ne s’y pas  retrouvés sous un parapluie atomique dénommé « Rhdp » devraient être   emportés. Il se racontait   même qu’ils seraient  sans repère et  perdraient leur tabouret, leur siège. Hum! Celui qui n’a pas eu accès au train Rhdp sera écrasé par une machine infernale. L’information, la menace font tellement peur que  des abidjanais, voire la majorité des Ivoiriens puisque, c’est les plus nombreux, ont déjà fait leur bagage pour regagner le village. On s’était vanté d’être la « solution » et d’avoir la solution à tous nos problèmes. Or la solution tant vantée par l’équipe de campagne du candidat Alassane Dramane Ouattara aux élections présidentielles en Côte d’Ivoire, c’était de déstabiliser le parti politique créé avec tant de sueur et de sacrifice par Félix Houphouet Boigny et ses compatriotes, le Pdci- Rda.

C’est une politique de méchanceté qui consiste à appauvrir davantage le maillon le plus faible de la chaîne. C’est à dire exploiter les producteurs agricoles, les faire travailler pour ne rien avoir du fruit de leur dur labeur. Puis leur servir de l’opium pour les endormir. Au moment où nous faisons cette réflexion un moyen producteur de cacao ou d’hévéa ne pèse pas même dix milles francs(10.000) Cfa, à cause de ses nombreuses charges. Mais  l’opposé des billets de banque  sont distribués à tout venant  pour l’encourager à monter dans les l’autobus à destination d’Abidjan, en vue d’aller applaudir le « prince ». Ils ne comprennent rien de ce qui se passe dans ce pays. Ces analphabètes ne savent pas qu’ils sont la cible du partage de l’opium.  Tous nous devons aller en mission pour désintoxiquer ceux qui se trouvent dans l’arrière-pays  et dans les hameaux les plus reculés pour faire sortir l’opium de leur organisme. Le samedi 26 janvier 2019 n’a pas été le séisme tant annoncé avec du bruit que le citoyen lambda a observé  et la mayonnaise n’a pas pris. Le Pdci-Rda reste le parti le plus encré dans les esprits et le plus solidement implanté dans la Côte d’Ivoire

 

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook