Sécurité routière : quand le pont de Guessabo se transforme en marché.

Par Bernard N’DRI – Afrique Matin.Net – Daloa.

Le pont de Guessabo  construit pour faciliter le transport des personnes et des marchandises est aujourd’hui transformé en un véritable  marché Gouro . Une situation qui rend difficile la circulation.

Présents tout le long du pont, ces commerçants n’éprouvent aucune gêne à mener leur activité  où l’on trouve des vendeuses de poissons,  d’attiékés et même de vêtements.

Véritable casse-tête pour les autorités locales, qui ont décidément démissionné, le directeur régional des transports à Daloa , Diarrassouba Daouda  a organisé une visite inopinée sur ce pont  afin de sensibiliser ses occupants  (commerçantes)  sur les dangers d’accident qu’elles courent et sur  les mesures prises par le gouvernement ivoirien interdisant le commerce aux abords des ponts et des routes.

« Nous avons constaté que depuis un certain temps le pont de Guessabo est devenu  un lieu de commerce pour les femmes et cela provoque des arrêts de véhicule sur le pont,  il y a réellement risque d’accident », a constaté, le directeur régional des transports . C’est pourquoi « nous sommes venus dire aux transporteurs et aux commerçantes que c’est très dangereux  de faire du commerce sur le pont,  nous voulons éviter des drames », a-t-il expliqué.

 Avant de les inviter à quitter le pont de Guessabo afin de faciliter la fluidité routière, «  nous vous demandons pardon,  arrêter de faire le commerce sur le pont pour préserver votre vie et la vie des Ivoiriens, car nous ne voulons pas avoir recours à la force  », a-t-il insisté.

Conscientes du désordre qu’elles créent et des  dangers qu’elles courent,  ces commerçantes  ne semblent pas inquiétées par la visite du directeur régional des transports, l’heure est plus à la tranquillité. Rien pour l’instant dans leur regard n’exprime une quelconque inquiétude quant à l’utilisation illégale de cet espace. « Nous avons compris,  mais pour aller où? ça ne nous arrange pas de quitter le pont », rétorque une commerçante.

Le rond-point de Guessabo, la gare de Guessabo à Daloa,  le corridor de Man  et la grande gare de Daloa  ont reçu également  la visite du directeur régional des transports où le directeur a sensibilisé les acteurs sur la sécurité routière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.