Scandale/Des policiers ruent de coups des Parlementaires et donnent une raclée à une journaliste

Par Camille Abédi (stagiaire)-afriquematin.net

La Côte d’Ivoire semble avoir perdu son statut d’Etat de droit au vue de ce que l’on constate dans le pays depuis la crise post-électorale de 2011. Des injustices sociales de tous ordres observées à travers des déguerpissements de certains quartiers d’Abidjan sans indemnisation, obligent des populations sans abri à prendre récemment, quartiers à la belle étoile, notamment des cimetières dans la commune de Port-Bouët. Une délinquance juvénile amplifiée par le phénomène des enfants dits en conflit avec la loi, appelés microbes et d’autres formes de violences que subissent au quotidien les Ivoiriens. Et comme si cela ne suffisait pas, un gros scandale s’est encore produit ce dimanche 6 janvier 2019 dernier. Cette fois-ci  dans la commune du Plateau ou une femme a été  brutalisée par des agents de police au cours d’une manifestation  des partisans du Pdci-Rda. Une photo- journaliste  d’un quotidien de la place  qui y était pour  couvrir l’évènement. Le seul crime, sa présence,  qui lui a valu une bonne raclée et de violents coups de pieds de policiers indignes qui n’affichaient aucun respect pour les droits de l’homme et pour la hiérarchie sociale. Tout comme cette autre reporter-journaliste   exerçant en plein  de sa profession, a subi le courroux des policiers déchaînés,  humiliant au passage  des Députés  au cours de la dite manifestation. Un acte déshonorant et honteux pour notre beau pays dont les citoyens, incertains de leur avenir, s’interrogent désespérément.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook