ads bas

Santé publique/ Raymonde Goudou Coffie présente le système de santé Ivoirien

ads bas

Par Christ Zorro/ afriquematin.net

Le jeudi 04 mai 2017 dernier dans une grande surface hôtelière  au Plateau, la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Raymonde Goudou Coffie a convié la presse à un déjeuner-débat en vue de faire une présentation du système de santé en Côte d’ivoire.

« Ma santé, ma vie », tel est la vision majeure de prévention des risques élevés de pandémies que l’administration générale de la santé publique veut faire adopter aux Ivoiriens. Ainsi, s’appuyant sur la mission de sensibilisation et d’information qui est celle de la presse,  la première responsable de la santé   a bien voulu que les journalistes se portent échos auprès de la population, de l’ensemble des règles et attitudes  permettant à celle-ci de se préserver des maladies et autres endémies.

Pour elle, la mission essentielle de son département consistant en l’élaboration, la mise en œuvre et l’assurance du suivi des politiques en matière de santé et d’hygiène publique, des actions ont de tout temps été entrepris dans ce sens. En effet, depuis 1970, des établissements sanitaires de premier contact (Espc), dix sept (17) centres hospitaliers régionaux,(Chr), 88 hôpitaux régionaux, 13 centres et instituts spécialisés de soins dont quatre( 4 )Chu, un (1)  institut de cardiologie, un (1) Samu, un (1) Cnts avec ses cinq (5 ) antennes à Abidjan et dix neuf (19) à l’intérieur ont été construits. En outre selon la ministre, des réalisations  majeures ont été entrepris. Au niveau institutionnel, des textes législatifs et réglementaires  ont été pris ou révisés pour la régulation du secteur de la santé dont notamment la loi relative à l’exercice et à l’organisation de la médecine  et de la pharmacopée traditionnelle. Au niveau des équipements et des infrastructures, des réalisations notables ont été entrepris depuis 2012. En effet, des hôpitaux généraux ont été construits à Gagnoa, Adjamé. 300 nouveaux Espc ont été construits et équipés. Au niveau des ressources humaines, des formations et recyclages du personnel ont été enregistrées en vue d’adapter les compétences aux nouvelles donnes technologiques. Au niveau de la prise en charge des populations vulnérables, un arrêté ministériel a été pris depuis le 21 mars 2012.

Après avoir annoncé les chantiers de son ministère  et balayé les allégations de détournement de fond dont son ministère a été la victime, Raymonde Goudou Coffie s’est dit très satisfaite de la fermeture du marché de vente de médicaments à hauts risques d’Adjamé-roxy.

C’est par une visite guidée dans les centres hospitaliers de Treichville et Cocody en vue de permettre aux journalistes de se rendre compte de l’effectivité des réalisations entreprises que la rencontre  a pris fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.