Santé: Docteur DIAMANA, l’homme pour qui la stérilité n’est pas un problème, la Covid-19 aussi.

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net

Une affiche à l’effigie de l’artiste Goudé de Magic System

La stérilité se définit habituellement comme l’incapacité de concevoir un enfant après avoir eu pendant un an des rapports sexuels sans contraception et culminant dans un coït vaginal. Si la stérilité est un phénomène sociologique avec un impact certain sur la vie du couple, elle est observée par nombre de personnes comme une maladie. De cette observation découle donc la question « la stérilité est-elle une maladie ?»

Docteur Diamana, spécialiste en sciences Biomédicales répond par la négative. « Non, la stérilité n’est pas une maladie mais plutôt la conséquence d’une maladie ; une maladie d’ordre andrologique (relatif à l’appareil génital masculin, ndlr) ou gynécologique (relatif à l’appareil génital de la femme, ndlr) », s’exclame-t-il, avec une assurance avérée.

Pour lui, l’incapacité de procréer est le signe d’une maladie de l’appareil génital soit chez l’homme ou chez la femme.

Les causes de cette absence de procréation ou d’enfanter sont dues, chez la femme, à plusieurs maladies telles que les règles douloureuses, la dystrophie ovarienne ( le fait, entre autres, pour les ovaires de prendre du volume), les fibromes (qui peuvent résulter, selon lui, des règles douloureuses), les infections urinaires (qui peuvent, affirme-t-il, entraîner l’absence de la glaive cervicale secrétée par le col de l’utérus et qui intervient dans la conception de l’enfant, ndlr).

Virili’s ou le bonheur retrouvé

 

« Chez l’homme, les causes de la stérilité se trouvent dans les infections urinaires, les inflammations hémorroïdaires (appelées communément Koko) ». Ces maladies peuvent jouer, à en croire Dr. Diamana, sur la fertilité de l’homme. « Le fait pour un homme d’être viril, c’est-à-dire d’être capable de satisfaire sa partenaire est différent de sa fertilité, qui est sa capacité à procréer. Il peut arriver qu’il y ait le sperme, mais l’absence d’enzyme dans ce liquide ne permet pas aux spermatozoïdes de vivre et donc d’être mobiles pour aller féconder les ovules émis par la femme », a expliqué Dr. Diamana, qui invite à ne pas avoir peur lorsqu’on se retrouve dans un tel état, car ses recherches biomédicales ont fini par trouver une solution au problème.

Les travaux et médicaments naturels à base de plantes du Biomédecin-chercheur Diamana donnent le sourire aujourd’hui à de nombreux couples en difficulté de procréation. Rappelons le cas de madame Kouassi, qui a subi 14 opérations sans succès dans sa quête d’un enfant. Elle a eu son salut grâce aux produits du Biomédecin-chercheur.

Mme Lobognon témoigne pour dire ceci : « J’ai parcouru plusieurs médecins et cliniques avant d’arriver chez Dr. Diamana. Et, aujourd’hui, je suis enceinte ». Une autre, Mme Assoumou, étudiante en médecine, qui souffrait, à ses dires, d’une dystrophie ovarienne, porte en ce moment une grossesse de 2 mois. Pareil pour ce couple venu de Jacqueville et qui est à la recherche d’un enfant depuis 2006. « Ma femme est enceinte de 8 mois après les soins de Dr. Diamana », témoigne le mari, enseignant de philosophie à Jacqueville.

Mais ce natif de la région du fromager qui est également un évangéliste, c’est-à-dire, porteur d’une mission divine, a plusieurs cordes à son arc. Il est spécialiste des maladies incurables dont le Diabète, l’hypertension ou l’hypotension artérielle, le cancer de la prostate, l’insuffisance rénale et la Covid-19 qu’il guérit en 5 jours. Les témoignages sur ses prouesses médicales concernant toutes ces maladies sont légions. Le cas de Goudé, du groupe Magic System, guéri en 90 jours de l’insuffisance rénale et de l’hypertension artérielle, semble peut-être marqué de nombreuses personnes à cause de sa célébrité, mais des cas pareils plus critiques sauvés de ces maladies incurables sont connus et même bien connus.

Facebook