RDC/ Félix Tshisékédi en difficultés

Une correspondance adressée au chef de l’État et « autorité morale » du parti, divulguée sur les réseaux sociaux, la Commission électorale de l’UDPS estime que l’exécutif du parti s’est réservé la part du lion dans la répartition des postes ministériels.

La CEP est le pivot central de la stratégie pour la conquête du pouvoir. Selon Jacquemain Shabani et ses collègues, la Commission exige trois ministères dans le gouvernement.

Au sein de l’UDPS, les tiraillements ont commencé au lendemain de l’élection de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo comme président de la République. La convention démocratique du parti et sa commission électorale avaient déjà accusé le secrétaire général Jean-Marc Kabund d’avoir empêché la mise en place du directoire qui devait organiser, avec lui, la succession à la tête de l’UDPS.

Ainsi, c’est le choc frontal entre les organes de l’UDPS, le parti du président Felix Tsisekedi qui s’installe.

Source : rfi.fr

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook