Prétendu destitué à la tête du Mfa/Azoumana Moutayé rompt le silence

 Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

« Un plumitif n’est pas une décision de justice. C’est un document administratif. Cela ne permet pas à quelqu’un d’être président d’un parti. C’est par ignorance.  La justice en Côte d’Ivoire fonctionne par double juridiction. Nous allons compléter nos preuves pour montrer que nos adversaires ont font du faux et usent  de faux. Nous attendons la décision de la Cour d’Appel. Pour le moment le Président du Mouvement des forces d’avenir(MFA) c’est bien Moutayé Azoumana. Qui a été élu  à l’issu d’un congrès et non d’un bureau politique (…) Nous avons les preuves qu’ils font du faux. Ce congrès extraordinaire de Bondoukou qui n’avait même pas  été autorisé par la justice avait été sanctionné par le faux. Imitation de la signature, double signature… Des gens veulent utiliser le nom des autorités comme parrains de leur dissidence  pour s’attirer des sympathisants, ils ne savent pas que les autorités ont trop à faire…Malgré tout ils n’ont pas évolué d’un iota ». Voici une substance des propos d’Azoumana Moutayé, président de formation politique. Ce dernier a rompu  le silence hier  mercredi 25 avril 2018, au cours d’un point de presse qu’il a animé au siège de son parti à Abidjan-Angré-Mahou. Alors que le clan Siaka Ouattara qui prétend l’avoir destitué de la tête du parti distribue des décisions dans des rédactions.

 Le président Azoumana Moutayé qui a rappelé qu’il est en de bons sentiments avec les autorités de ce pays et celles du Rhdp, a révélé que son parti le Mfa ira en congrès le 19 mai 2018 prochain pour signer le manifeste pour le parti unifié.

LIRE AUSSI :   Promotion du Civisme Fiscal/Des enseignants du primaire bénéficient de supports didactiques