Pr. Bamba Moriféré ne reconnait pas AFFI :”C’est Laurent Gbagbo le président du FPI et Aboudramane assure son intérim”

Par Morrys Ouayou – Afrique Matin.Net 

En politique comme en diplomatie, la reconnaissance d’une institution par une autre est très importante pour la légitimité qui lui est ainsi conférée. C’est le cas aujourd’hui de la Palestine qui peine à cause du refus de certaines institutions de la reconnaître comme Etat. En Côte d’Ivoire, le cas du FPI, marqué par un bicéphalisme politique, interpelle les consciences. 

Dans un entretien accordé à Afrique Matin, Le professeur Bamba Moriféré, une figure de proue de l’opposition ivoirienne et l’un des pères du multipartisme en Côte d’Ivoire réagit sur la question:

“Le Front Populaire Ivoirien (FPI) pour nous, je le dis et le redis, le FPI, c’est Laurent Gbagbo, c’est le parti de Laurent Gbagbo. Et Laurent Gbagbo vient d’être réélu au congrès de Moossou à plus de 98%. Il a mis en place son bureau, il a désigné Aboudramanne Sangaré pour en assurer l’intérim.

Mais C’est Laurent Gbagbo qui est président en Exercice du FPI. Et pour nous et pour le RPCI, Il  n’y a pas deux fpi je crois que les choses sont très clair à la fois sur  le principe. vous savez que Laurent Gbagbo a été mon camarade  de lutte et ce n’est pas à moi que l’on va faire croire qu’il y a deux fpi dès lors que Laurent Gbagbo est président du FPI.

Je crois qu’IL faut que les choses sont clairs Il ne faut pas suivre Ouattara dans ses péripéties, dans son clientélisme puisqu’il le fait avec les différents partis. C’est pareil pour le MFA où il en est au troisième dissident. Il a opposé Moutayé à Anaki. Aujourd’hui, ce n’est plus Moutayé c’en est un autre.

Des gens qui ne  représentent qu’eux-mêmes. Vous prenez le cas du PIT avec Séka Séka, quelqu’un qui n’est même pas représentatif dans son propre village. Vous comprenez que pour nous il n’Ya pas de division.”

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook