ads bas

Politique nationale ivoirienne/Emmanuel Macron a-t-il fait son choix?

ads bas

Entre le Président Alassane Ouattara et le Président de l’Assemblée Nationale, Soro Guillaume, quel sera le choix d’Emmanuel Macron ? Le président ivoirien a été reçu récemment à la va-vite par son homologue français, ce qui avait provoqué bon nombre de commentaires nuancés. L’invitation de Soro Guillaume au dernier congrès de LREM, le parti du nouveau Président français, devrait, une fois de plus, favoriser les supputations.

Le président ivoirien Alassane Ouattara avait fait le déplacement en France pour rencontrer Emmanuel Macron, la réception n’avait duré que 45 minutes. Le caractère expéditif de cette réception a été justifié par la tenue des élections législatives ce même dimanche en France. On peut facilement imaginer que le rapprochement Macron-Soro soit l’expression d’un choix du Président français pour assurer sa vision future des réalisations à envisager sur le continent africain et en Côte d’Ivoire.

Emmanuel Macron veut changer la politique française, y compris ses vieilles habitudes avec l’Afrique. Seule une nouvelle génération d’hommes politiques, dans les deux camps, peut permettre un nouvel élan et une relation saine d’État à État. Soro Guillaume l’a bien compris, sa communication actuelle appelle à un renouvellement des habitudes au sein de la vie politique ivoirienne. Le PAN veut, non seulement se conformer à la vision de son nouvel ami, mais également profiter de l’occasion pour expédier la vieille classe politique ivoirienne  afin de faire repartir le pays sur de nouvelles bases. Reste à savoir si les spécificités ivoiriennes permettront un même succès que celui connu par ce récent positionnement en France.

Soro Guillaume est, certes, marginalisé par le pouvoir Ouattara, mais il ne se laisse pas abattre par ce comportement qualifié d’ingrat par beaucoup de ses proches et tente de reprendre la main pour mieux s’affirmer dans son rôle de leader.

Soro découvre le cœur du pouvoir français

« Bogota » a été invité au congrès de la République en Marche. Il était assis au premier rang à côté des jeunes cadres de ce mouvement. Guillaume Soro a même rencontré plusieurs dignitaires de ce mouvement, y compris Gérard Colomb, l’ami personnel de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, et par ailleurs parrain du jeune président français.

Cet homme politique de 70 ans est le maire de Lyon depuis 2001, la   deuxième ville importante de France et  a été nommé ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur français depuis le 17 mai dernier. Cette présence de Soro Guillaume auprès du pouvoir Macron ne devrait pas faire que des heureux au bord de la lagune Ébrié…

Pour envoyer un signal à Abidjan, le président Soro s’est dépêché de poster sa prouesse sur les réseaux sociaux… de quoi provoquer des insomnies auprès de ses adversaires. On a vu le PAN donner la main à Richard Ferrand, le Président du groupe LREM à l’Assemblée nationale.

Même s’il a récemment quitté le poste de Ministre de la Cohésion des territoires, suite à une affaire immobilière des Mutuelles de Bretagne, Ferrand reste très proche du président français. Ce dernier s’est affiché avec Soro Guillaume tout comme la présidente du LREM Catherine Barbarous.

Le patron des Forces Nouvelles a également pris la pose avec Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique et proche du président Macron. Cette entrée du président Soro dans le pré carré du chef de l’État français pourrait évidemment lui servir plus tard si, par le plus grand des hasards, il décidait d’être candidat à la présidentielle de 2020.

Un nouveau mouvement pro-SORO est né

En Côte d’Ivoire, Soro Guillaume est marginalisé par certains proches du pouvoir qui voient d’un mauvais œil ses ambitions présidentielles. Certains dignitaires ne pensent qu’à succéder au président Ouattara dont le mandat prendra fin en 2020 et Soro, quant à lui, dispose de nombreux atouts pour leur barrer le chemin.

Ces prétendants cherchent tous les moyens pour le contrer, mais ce dernier ne s’en laisse pas compter. Un nouveau mouvement vient d’être lancé pour soutenir ses actions politiques : UDS – l’Union des Soroïstes – cette nouvelle force politique a été présentée par l’ami et proche collaborateur du PAN Méité Sindou à Cocody, dans le quartier d’Angré…

L’impact des images prises lors du congrès de LREM devrait déclencher un mouvement d’allégeance au PAN chez ceux qui, sur territoire ivoirien, hésitent et souhaitent un renouveau. Cette vigueur démontrée devrait également contribuer à réduire les attaques récurrentes dont le PAN fait l’objet.

Selon nos informations, le Président français s’est entretenu avec celui de l’Assemblée nationale ivoirienne par téléphone. Rien n’a filtré de cet entretien déterminant dans le positionnement de Guillaume SORO par rapport à son éventuelle candidature à la présidentielle de 2020

Source : Afrique sur 7.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.