Politique/Mamadou Koulibaly recadre Emmanuel Macron

Dans le cadre de ses rendez-vous hebdomadaires dénommés « Jeudi, c’est Koulibaly », le président de  Liberté et démocratie pour la République (Lider), dans une vidéo, se dresse contre Emmanuel Macron, accusant le chef d’Etat français d’être le commanditaire de l’expulsion de sa conseillère exécutive Nathalie Yamb, survenue lundi 02 décembre 2019. Voici quelques extraits de ses révélations.

 « Ce qui importe à mon avis, c’est que M. Ouattara n’a agi que sur instruction du président de la République française, Macron, qui lui a fait savoir explicitement après le sommet de l’OTAN qu’il faut que les voix qui suscitent le sentiment anti-français, en Afrique francophone se taisent. Le président français demande à nos chefs d’Etat africains de fermer nos bouches ».  

 « On a le sentiment que vous êtes complices de nos chefs d’Etat pour nous brimer. Que les droits de l’Homme, les libertés individuelles, la déclaration universelle des droits de l’Homme que vous faites respecter en France, on a l’impression que nous en Afrique, on n’a pas droit à cela. C’est ce qui nous révolte», s’est-il adressé au président français.

« Renvoyer Kako Nubukpo, Kémi Seba ou Nathalie Yamb, contester les propos de Salif Kéïta… ne changera rien…Vous devriez comprendre ce désir de liberté (liberté de commerce, de nous autodéterminer, de faire ce qui est bon pour nous sans nuire à vos intérêts, sans que vous nous imposiez vos intérêts) pour laquelle vos ancêtres se sont battus. Nous ne voulons plus être sous la tutelle de quelqu’un. Nous voulons redevenir des hommes libres», a conclu, Mamadou Koulibaly, parlant de la migration des jeunes africains. Il exige également une délégation des pouvoirs de l’Etat français aux chefs d’Etat du continent.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook