Nucléaire/L’AIEA perd son directeur général

Responsable de l’inspection de toutes les installations atomiques dans le monde, l’Aiea vient de perdre son directeur général, le japonais Yukiya Amano. Il avait été élu en 2009 pour succéder à Mohamed el-Baradei, puis reconduit en novembre 2017 pour un nouveau mandat de quatre ans.

 Absent depuis le 10 juillet 2019  du conseil des gouverneurs extraordinaire, il avait laissé entendre qu’il pourrait annoncer son départ anticipé pour raisons de santé. La date évoquée était celle de mars 2020. En septembre 2018, Yukiya Amano avait également manqué une réunion annuelle, toujours  pour raisons de santé.

A la tête de l’organisation depuis dix (10), le haut fonctionnaire,  âgé de 73 ans, avait été en première ligne en 2011 lors du tsunami au Japon, pour gérer les conséquences industrielles et nucléaires de Fukushima. L’Aiea et son directeur général étaient actuellement très investis sur le dossier iranien, et notamment sur le respect des engagements pris au titre de l’accord nucléaire de 2015.

Faut-il bien rappeler que l’Agence internationale de l’énergie atomique est une organisation intergouvernementale créée en 1957 à Vienne, qui est placée sous l’égide de l’Onu. Sa mission est d’encourager une utilisation pacifique de l’atome, et donc de contrôler son utilisation militaire afin de garantir la sécurité des populations civiles. Les circonstances exactes de sa mort ne sont pas précisées, mais on sait que le diplomate japonais devait prochainement annoncer son départ anticipé pour raisons de santé.

Source : rfi.fr

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook