N’FALY KOUYATE (artiste Guinéen) : « Le feu de brousse est plus dévastateur que le terrorisme »

Par JUSTIN KASSY

Avec son titre « SEED »(la semence, en Anglais), N’Faly Kouyaté, artiste Guinéen vivant en France, en ce moment au pays, en Guinée, mène une lutte acharnée contre le feu de brousse, fléau qui, dit-il, « est plus dévastateur que le terrorisme ».

N’Faly Kouyaté, artiste musicien guinéen, est un virtuose de la Cora. Un instrument de musique traditionnel depuis des temps immémoriaux. Cet instrument, dans certains pays africains détient des secrets de la société africaine d’alors, sous le règne des Rois, des Empereurs et des chefs traditionnels. La Cora en elle-même représente, en grande partie, l’Histoire des peuples dont elle peut se targuer d’être aussi, dans une certaine mesure, une des dépositaires. Surtout quand elle est jouée par des musiciens traditionnels appelés Griots, considérés comme des bibliothèques vivantes, des « sachants » de l’époque. La Cora est l’instrument de musique de prédilection des griots. Cette frange de musiciens dignes de ce nom se comptait sur les doigts d’une main. Parce que n’était griot qui le voulait ! Il y avait des familles qui exerçaient ce métier. On peut citer pêle-mêle : les Kouyaté, les Diabaté, etc.

N’FALY KOUYATE auteur de ''SEED''
                                   N’FALY KOUYATE auteur de ”SEED”

Les griots d’avant étaient des Historiens, de grands Historiens. Certains étaient même considérés comme des devins, des oracles, des visionnaires. Ils étaient des collaborateurs directs et parfois discrets des Rois. Et c’étaient eux que les Rois consultaient en premier, chaque matin, avant de sortir de leur chambre. Le soir au coucher du Roi, les griots les plus versés dans l’art de prévoyance, étaient tenus de dire ce qui va se passer dans leurs songes. Les temps ont pris une nouvelle coloration aujourd’hui. Au point que le griot a perdu de sa valeur et est devenu un citoyen quelconque, un citoyen qui passe parfois inaperçu. A cause aussi du comportement de certains qui sont devenus de vrais hypocrites dans la société.

N’Faly Kouyaté a révolutionné la Cora en lui adjoignant un nouveau son avec des éléments modernes. Qui apportent de nouveaux sons tout en gardant son originalité. Sa Cora est électrique. C’est avec cette Cora à travers des titres comme : « SEED », qu’il lutte aujourd’hui contre le feu de brousse qui ravage des forêts et champs. Pour N’Faly Kouyaté, le feu de brousse mérite qu’on s’y attache. Parce qu’il est aussi plus « dévastateur que le terrorisme ». En tout cas, N’Faly en a fait son cheval de bataille. Pendant ses concerts en Afrique comme en Europe avec son groupe, il chante son titre « SEED ». Un titre qu’il rend avec brion et qui fait danser les spectateurs en leur donnant aussi l’occasion de réfléchir sur le danger qu’il cause à l’homme et à son environnement social.

Facebook