Musique/L’artiste Vitale rétrograde Barthélémy Inabo Zouzoua

ads bas

Par Justin Kassy/afriquematin.net 

La Superstar au féminin du « Couper  Décaler », Vitale a fait l’objet de critique dans le cercle de l’ancien réalisateur-producteur Barthélémy Inabo Zouzoua, au motif qu’elle  « ne sait pas chanter » ! Vive réaction de l’artiste qui minimise les propos de ce dernier, qui ont soulevé une vague de réactions de la part des internautes, dont la plupart sont des fans, sans oublier celle de Sonacky, une artiste Ivoirienne.

L’artiste Vitale reste une valeur sure de la musique ivoirienne.

« Je sais chanter oooh ! Je ne sais pas chanter oooh … Je ne vous ai rien demandé. De toutes les façons, vous n’avez jamais rien fait pour ma carrière. Et puis, à un moment donné, apprenez à vous faire respecter !  Vieux père Barthélémy Inabo et autres, libérez ma vie s’il vous plaît  », porte-t-elle l’estocade à Barthélémy Inabo.

Pour Sonacky « Ma petite sœur et collègue confirmée, désormais celui ou celle qui vient te vendre son nom ou son âge, s’il te plaît ! Achète ça à n’importe quel prix sans réfléchir ! OK ! Tu as mon soutien depuis longtemps et tu le sais ! Il y a beaucoup de problèmes en Côte d’Ivoire ! Pourquoi ces personnes qui se disent vraies ne parlent pas de la situation de notre pays ? Vitale n’est pas le problème. Fichez-lui la paix ! Je suis en déplacement actuellement. Quand je rentre, je te fais une vidéo sur ça ! Trop c’est trop », assène-t-elle à l’endroit du donneur de leçon.

 Joëlle Gbocho encourage Vitale à retourner la situation en sa faveur tout en lui recommandant de travailler et de montrer à Barthélémy Inabo  qu’elle est « plus forte que jamais », et  Merveille Atia qui reconnait que  Vitale est « très bien à sa place ». Quant à Papa Ado, il lui rappelle que « tu as réussi à t’imposer depuis plus de dix ans en bataillant pour ta musique, ton gagne-pain », reconnaissent que l’artiste est dans la place.

Patrick Coulibaly, Samira Karampko eux demandant à l’artiste d’accepter les critiques et d’avancer « quelque soit ce qui se dit ou se raconte ».  Marie-Eunice  et Pindga Kabré sollicitent, quant à elles, le soutien de Dieu qu’il  « soit toujours avec toi ». De toutes ces  éloges à son endroit, l’on peut conclure que Vitale rétrograde les propos de Barthélémy Inabo dans son intention de la déstabiliser.

Les commentaires sont fermés.