Mamadou Koulibaly sommé de rembourser 321 millions FCFA à l’Etat/ Un député RHDP réagit

Par Demoyé Kouassi, afriquematin.net

Mamadou Koulibaly, ancien chef du parlement ivoirien a annoncé récemment sa démission de la marie d’Azaguié, où il été élu comme maire depuis octobre 2018. Justifiant son acte, il a fait savoir qu’une lettre venant du Premier Ministre lui aurait été adressée pour indiquer qu’il lui sera fait ponction sur sa rente viagère en sa qualité d’ancien Chef d’Institution, et pour cause, il est Maire.

A en croire le journal d’investigation Ivoir’Hebdo, c’est un peu plus de 321 millions de francs CFA que Mamadou Koulibaly doit rembourser à l’Etat de Côte d’Ivoire, au titre des indemnités d’ancien président de l’Assemblée nationale, que la Primature considère comme indûment perçues.

« De source proche de Lider, le parti qu’il a fondé, mais qu’il ne préside plus depuis 2018, après ses deux mandats de trois ans, c’est au bas mot, 4 500 499 FCFA de rente viagère mensuelle qui lui sont réclamés », révèle le journal d’investigation Ivoir’Hebdo. Soit un total, sur 33 mois, depuis novembre 2018 à juillet 2021, de 148 516 467 FCFA, souligne le journal.

Toujours selon le journal Ivoir’Hebdo, « excédé par une décision qu’il juge à la fois injuste et illégale, Mamadou Koulibaly a préféré démissionner de la mairie d’Azaguié où il reçoit mensuellement, comme indemnités, 321 294 FCFA. Sur la même période, ses indemnités cumulées de maire s’élèvent donc à 10 602 702 FCFA ».

Un député  RHDP apporte un démenti 

Selon le journal linfodrom, le député suppléant RHDP de la circonscription d’Azaguié, Baudouin Yapo, a apporté un démenti aux explications de Mamadou Coulibaly. «  La démission Mamadou Coulibaly à la tête de la mairie d’Azaguié est un acte d’abandon, de trahison, d’incompétence et de faillite. Et les raisons qu’il évoque sont frappées de vacuité et d’irresponsabilité », martèle  le député. Et d’ajouter « M. Mamadou Coulibaly est-il en phase avec lui-même quand il veut imputer son abandon, son échec au Pouvoir en place ? La loi sur les rentes viagères nous dit qu’un ancien fonctionnaire ou ancien Agent de l’Etat qui dispose d’une pension se voit celle-ci réduite quand il émarge aux caisses de l’Etat en occupant une nouvelle fonction. En étant Maire, M. Koulibaly est un Agent de l’Etat. C’est suivant ce même principe qu’il dira vouloir enseigner gratuitement à l’Université, parce que l’Etat lui a demandé de choisir entre son salaire de Professeur d’université (avec la ponction sur sa rente viagère) et la totalité de sa rente. Il a préféré là sa rente. Cette règle existe bel et bien et a impacté bon nombre d’actuels Sénateurs qui avaient été des Députés. Dès lors, M. Koulibaly Mamadou a préféré la totalité de ses 10 millions de rente au lieu de ses 300 000 F CFA de Maire ».

Signalons que la candidature de Mamadou Koulibaly a été « injustement » invalidée (à en croire son équipe), par le Conseil constitutionnel de Mamadou Koné (qui a expliqué sa décision par l’insuffisance de parrainages, une affirmation remise en cause, de façon détaillée par Lider) à la présidentielle d’octobre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.