Lutte contre le Tabagisme en Côte d’Ivoire /Le concours dénommé ‘’La plume anti-tabac’’ lancé

Par Guillaume Ahi/afriquematin.net

En présence du Coordonnateur adjoint du Programme National de Lutte contre le Tabagisme (Pnlta) Dr Coulibaly Oumar, représentant le directeur coordonnateur le Dr Zotoua et de nombreux représentants d’ONG, le Réseau des Communicateurs pour la Lutte contre le Tabagisme en milieu Scolaire et Universitaire (Recltasu) a procédé au lancement officiel de la première édition du concours dénommé « La Plume anti-tabac », hier vendredi 28 mai 2021 au siège de l’institution à Cocody-Aghien.

 Selon le président du Recltasu, Dimitri Agoutsi le concours ”La Plume Anti-tabac’’ destiné exclusivement aux journalistes professionnels décernera deux prestigieux prix à savoir le Prix de la meilleure production télé et le prix de la meilleure production radio. Ces prix porteront le nom du parrain du concours, Dimba N’Gou Pierre, Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie Universelle (MSHP-CMU) qui s’est engagé récemment à soutenir ce prix d’excellence.

Il s’agira pour les acteurs des médias dans la lutte anti-tabac, de fournir des productions écrites, audio, ou vidéo autour des thématiques suivantes : les dangers liés à la consommation du tabac et des nouveaux produits du tabac, l’ingérence de l’Industrie du tabac dans la lutte, la vulgarisation de la loi anti-tabac.

La période de publication a débuté ce vendredi 28 mai et prendra fin au 20 août 2021, suivie de la cérémonie officielle le vendredi 03 septembre 2021.

Ce concours sera présidé par quatre (4) jury dont trois (3) professionnels de la communication et 1 professionnel de la santé.

A en croire Dimitri Agoutsi, la Radiotélévision ivoirienne (Rti) offrira la somme d’un million de Fcfa, au lauréat de la première édition du Prix Rti du meilleur article de presse anti-tabac.

Poursuivant, il a incité toutes les classes sociales à faire de la lutte contre le tabagisme leur cheval de bataille. « La lutte anti-tabac est l’affaire de tous (…), ensemble nous dévons nous battre pour que la lutte anti-tabac devienne une réalité », a-t-il exhorté.

Dr Oumar Coulibaly, représentant le directeur coordonnateur de la PNLTA, a pour sa part encouragé cette initiative, qui selon lui, s’inscrit dans le cadre de la campagne de lutte contre le tabagisme. « La lutte anti-tabac de nos jours révèle un enjeu essentiel de santé publique. En Côte d’Ivoire, en 2012, la prévalence du tabagisme dans la population générale était de 16,4 %. Aujourd’hui, cette prévalence oscille entre 8 et 9 % selon les dernières enquêtes mixtes, c’est salutaire, mais beaucoup reste à faire », a-t-il expliqué.

Créé en 2014, le RECLTASU regroupe plusieurs journalistes professionnels et des professionnels de la communication.

Facebook