Littérature : Pr Jean Tapé Bidi « lorsque vous n’écrivez pas, vous ne laissez pas de traces »

Par Christ Zorro, Afriquematin.net

« La côte d’Ivoire et la mer », tel est le titre de l’ouvrage dont la dédicace par son auteur, le Pr Jean Tapé Bidi, à l’amphithéâtre A de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody, ce jeudi 22 novembre 2018, a enregistré la présence de nombreux invités de tous horizons et des personnalités de choix dont le l’amiral Lamine Fadika.

« De même que nous nous sommes servis des publications de nos prédécesseurs, il était important à notre humble niveau de laisser à la postérité des ouvrages témoignant de notre passage dans ce haut lieu du savoir » a tenu à préciser le professeur Jean Tapé Bidi, professer titulaire de géographie à l’Institut de Géographie Tropicale (IGT) de l’Université Félix Houphouët Boigny.  Composé de deux tomes, Une Ouverture sur le monde pour le premier et ports et politique nationale pour le second, cet ouvrage fait l’historique des mutations essentielles qui ont prévalues tout le long du littoral, depuis la colonisation à nos jours.  Pour l’auteur, il dit s’être fait le devoir d’offrir un outil didactique aux étudiants, un ouvrage d’histoire à tous ceux qui auront besoins de supports objectifs pour l’entame de réflexions sur des véritables projets de développements du littoral et des fonds marins de la Côte d’Ivoire.

« La voie de notre libération économique passe par la mer ». Cette assertion du président fondateur de la république de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët Boigny, revisitée par l’un de ses plus proches collaborateurs, L’amiral Lamine Fadika, résonne comme le but final des travaux qui ont précédé la rédaction de l’ouvrage du Pr Jean Tapé Bidy. Pour l’ex ministre de la marine qui a préfacé l’ouvrage et qui a profité de la tribune à lui, offerte pour donner à l’auditoire un cours magistral sur la politique maritime de la Côte d’Ivoire, il est aberrant, selon ses propres termes, que malgré les atouts du littoral et des réserves de la façade marine de la Côte d’Ivoire, de jeunes ivoiriens s’entêtent à mourir dans les eaux de la méditerranée. Pour terminer, il a invité la jeunesse à faire sien le combat du père fondateur de ce pays : « Il faut que vous les jeunes vous acheviez cette symphonie entamée par le président Félix Houphouët Boigny et qui fait de la mer l’un des importants viviers du développement économique de la Côte d’Ivoire ».

Il faut rappeler que cette cérémonie était coprésidée par  le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Dr Albert Mabri Toikeusse et le  ministre des transports, Amadou Koné.

Les commentaires sont fermés.