L’initiative «Alliance for Youth» pour l’employabilité des jeunes en Afrique lancée à Abidjan

Par Léon SAKI – Afrique Matin.Net

L’employabilité des jeunes en Afrique est au cœur des préoccupations du groupe agro-alimentaire Nestlé et de ses partenaires régionaux. Elle est à l’origine de «Alliance for Youth» dont le lancement a eu lieu ce Mercredi 30 octobre 2019 à la Maison de l’Entreprise à Abidjan.

Cette initiative de Nestlé et ses partenaires, issue du mouvement privé Alliance for Youth lancé en Europe en 2014, se concentre sur l’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’employabilité et d’initiatives de mentorat et de formation créés pour permettre aux jeunes d’acquérir des aptitudes professionnelles.

“L’emploi des jeunes en Afrique est un immense défi. Leurs attentes sont en décalage avec les opportunités d’emplois disponibles. La réalité est que le chômage n’épargne aucune catégorie sociale ni aucune zone géographique. Cependant, c’est encore plus dramatique pour les jeunes parce qu’il retarde leur entrée dans la vie active. Derrière le chômage, se cache une autre réalité : le problème du sous-emploi, c’est-à-dire les emplois de survie et précaires, qui touchent particulièrement les jeunes. Ces emplois précaires, informels ne permettent pas aux jeunes de subvenir, par le revenu de leur travail, à leurs besoins existentiels. Personne ne peut rester insensible à ces deux questions que sont le chômage et le sous-emploi des Jeunes. C’est un vrai risque social, insoutenable, car il peut conduire à l’appauvrissement du capital social et humain, au déclin de l’économie”.

Tel est le constat fait, avec beaucoup de regret, par REMY EJEL, CHEF DE MARCHÉ NESTLÉ AFRIQUE CENTRALE ET DE L’OUEST (CWAR). Mais le tableau n’est pas que fait d’insomptuosité, a indiqué le Remy Ejel. L’emploi des jeunes en Afrique subsaharienne est aussi une immense opportunité car, avec une population à majorité jeune, l’Afrique subsaharienne, dira-t-il, peut devenir pourvoyeuse de main d’œuvre mondiale. C’est pourquoi, il invite toutes les structures en charge de l’emploi et les autres acteurs à conjuguer leurs efforts pour accompagner les Jeunes.

“Unissons nos efforts et travaillons ensemble pour donner aux Jeunes des raisons de croire en l’Afrique. Afin que tout jeune Africain puisse rêver et se réaliser sur le continent”, a-t-il conclu.

Mais avant ce plaidoyer du Chef de Marché Nestlé Afrique Centrale et de l’Ouest, le Directeur Général de Nestlé Côte d’Ivoire, Thomas Caso, par ailleurs représentant des entreprises privées membres de l’alliance, qui a également mis en exergue le sombre tableau de la question liée à l’emploi jeune, a relevé la nécessité impérieuse pour les entreprises partenaires de procéder à l’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’employabilité et d’initiatives de mentorat et de formation à l’endroit des jeunes à travers le projet «Alliance for Youth».

Cette initiative est à sa juste valeur saluée par Jean Louis Kouadio, administrateur de l’agence emploi jeunes, qui estime qu’elle constitue une véritable chance pour la jeunesse Africaine en général et Ivoirienne en particulier, parce qu’elle va permettre d’apporter une réponse à la problématique de l’emploi des jeunes.
La cérémonie de «Alliance for Youth» marquée par la présence effective du ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Touré Mamadou, qui a procédé à son lancement officiel, a été couronnée par deux panels. Le premier avait pour thème “Quel rêve africain pour les jeunes d’ici 2030 ?” et le second, “Comment accompagner les jeunes pour qu’ils se réalisent en Afrique ?”.
Lancée en Côte d’Ivoire aujourd’hui, le 30 octobre 2019, l’alliance sera lancée en Angola et en Afrique du Sud, les 31 octobre et 4 novembre respectivement

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook