Législatives 2021: Léandre Koffi, candidat à Yamoussoukro (Sous-préfecture).

Par JUSTIN KASSY

Léandre Koffi, journaliste de profession, est attiré par la politique. Il n’est ni le premier, ni le dernier journaliste à aimer être dans l’arène politique en Côte D’Ivoire. Aux Législatives passées, il y était. Ca n’a pas marché. Il s’en est sorti 3ème. Occasion pour lui de prendre le pouls des élections des Députés. Battant, fonceur, cette année 2021, il y revient. Toujours au niveau de Yamoussoukro-Sous –Préfecture.

Sa candidature pour les échéances de mars prochain, il l’a déposée ce jour, vendredi 15 janvier2021 à la CEI aux Deux-Plateaux. Léandre Koffi veut l’étiquette de Député, pas pour qu’on l’appelle seulement l’honorable, ni pour régler ses comptes avec des gens. Mais pour représenter dignement et défendre bec et ongle, les intérêts des populations de sa circonscription, qui lui auront accordé leurs suffrages. Léandre sera à l’hémicycle pour traduire réellement les desiderata de ses électeurs, ses parents Akouès.

Le candidat de la Sous-préfecture de Yamoussoukro est jeune, très jeune. Il est ambitieux, mais pas une ambition démesurée. Seulement une ambition qui tienne compte de l’avis général de ceux qui lui auront accordé leurs voix. Léandre ne va pas à l’Assemblée Nationale pour tenir des propos orduriers. Il veut y être pour tenir le langage de la bienséance, le langage courtois d’où transparaît la volonté des populations de sa circonscription. En un mot comme en mille, Léandre entend se mettre réellement à la disposition de ses électeurs. Il veut être une véritable courroie de transmission entre ses administrés et lui.

Aujourd’hui, le Député doit être intelligent, sage, courtois. Qualités nécessaires pour se faire entendre et obtenir, ce dont on a besoin, de ceux qui décident et donnent.  Le Député du 21ème siècle doit être un homme de lois averti, un visionnaire parfois. Un homme qui a l’art de convaincre l’Exécutif et à l’amener à s’exécuter. Le Député d’aujourd’hui doit être un homme responsable. Il doit se débarrasser du manteau de « béni oui oui! » Il faudra désormais que dans notre hémicycle, des débats d’idée puissent se tenir pour instruire le peuple. Et des députés de la trempe des Léandre koffi, des jeunes, seront bien indiqués, pour tenir et soutenir des idées d’un certain niveau, de haute perception.

 

Facebook