Jacqueville/Le promoteur du projet « Adoukro, ville nouvelle » interpelle le chef de l’Etat…

 Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

 Le promoteur du projet « Adoukro », Oda Edouard, était face à la presse ivoirienne, ce mardi 07 septembre 2021 à son siège de Cocody Riviera Golf. Cette rencontre à laquelle a pris part toute la notabilité de ce village avec à sa tête le chef du village Yésso Emien Norbert, fait suite au déguerpissement manqué des riverains des sites d’Adoukro et de N’Djem, devant abriter le projet d’une ville nouvelle.

Après avoir fait l’historique de la zone conflictuelle, située dans le département de Jacqueville, qui ramène jusqu’aux années 1884, date d’installation des premiers habitants à Adoukro, il a présenté la portée économique et social du projet.

« Le promoteur de cette grande opération immobilière s’est dit très embêté par l’attitude du premier magistrat de la commune de Jacqueville ».

 Natif du village d’Adoukro, Oda Edouard n’est pas allé du dos de la cuillère pour accuser le Maire Beugré Joachim de faire obstruction à sa réalisation. Il donne pour preuve l’arrêt du déguerpissement débuté vendredi. « Le Maire Beugré Joachim est-il au-dessus de la loi, au-dessus de l’Etat de Côte d’Ivoire ou du Président de la République pour empêcher l’exécution d’une décision de justice ordonnant la réquisition des puissances publiques ? C’est le Maire Beugré Joachim qui est l’origine de l’arrêt du déguerpissement du vendredi 3 septembre dernier. C’est lui qui a appelé la primature pour ordonner l’arrêt de l’opération », s’est-il offusqué.

Selon le conférencier, le litige foncier à Adoukro sur lequel le maire de Jacqueville, Joachim Beugré, tente de rebondir, afin de retarder son exécution, est un litige déjà vidé par le Ministère de la Construction et de l’urbanisme et par la Chambre administrative de la Cour suprême.

La dernière décision en date est celle du 20 juin 2016 par laquelle la Chambre administrative de la Cour suprême, par grosse certifiée conforme n°100, informe que le Président de la République ordonne au MCLAU, au ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, et à tous Commissaires (Huissiers) de justice de pourvoir à l’exécution du présent arrêt.

 Cette ordonnance demande, à cet effet, au Procureur général et au Procureur de la République près les Tribunaux d’Instances d‘y tenir la main, à tous commandants et officiers de la Force publique de prêter main-forte lorsqu’ils en seront légalement requis.

« Le litige foncier à Adoukro sur lequel le maire de Jacqueville, Joachim Beugré, tente de rebondir, afin de retarder son exécution, est un litige déjà vidé par le Ministère de la Construction et de l’urbanisme et par la Chambre administrative de la Cour suprême ».

Le promoteur de cette grande opération immobilière s’est dit très embêté par l’attitude du premier magistrat de la commune de Jacqueville ; c’est pourquoi il en appelle à la diligence du Président la République afin que l’œuvre qui s’inscrit en droite ligne du schéma directeur du Grand Abidjan et a respecté toutes les étapes administratives, puisse enfin débuter.

Réalisé par des experts de renom sous la direction du BNETD, le plan du projet, dira-t-il, est inclus dans la Zone d’Aménagement Différé(ZAD). Il prévoit la construction d’une zone industrielle, de plusieurs lycées et universités, d’un CHU et de trois (3) hôpitaux…

Oda Edouard a enfin révélé qu’il a porté plainte contre le Maire Beugré Joachim pour ‘’obstruction à une décision de justice’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.