Indénié-Djuablin/ Fin de matinée tragique pour un opérateur économique

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

Le président du conseil d’administration d’une société coopérative de café et cacao  a été mortellement atteint par des balles de braqueurs   le samedi 15 décembre 2018 dernier aux environs de 17 heures sur l’axe Abengourou-Zaranou.

Djibo Drissa, est l’un des grands exploitants agricoles  d’hévéa et de cacao de la région de l’Indénié-Djuablin et président de la société coopérative de Zaranou,  sa vie vient de connaitre une fin tragique depuis le samedi 15 décembre 2018 dernier. Selon des sources proches du collectif des PCA de coopératives de cette localité, les faits se sont produits à quelques centaines de mètres du corridor Abengourou-Niablé-Zaranou

Parti d’Abengourou aux environs de 17 heures, Djibo Drissa qui ne savait pas qu’il prenait rendez-vous avec la mort, ce samedi soir là, se voit intimer l’ordre d’immobiliser  son véhicule par un gang bien préparé. Ce qu’il fit, mais n’ayant pas de liquidité sollicitée par ses agresseurs en sa possession, les bandits lui intiment l’ordre de descendre de sa voiture. Aussitôt, il s’exécute. Malheureusement ces malfrats qui avaient  concocté leur plan diabolique d’ôter sa vie tirent sur lui à bout portant, avant de s’évaporer dans la nature. Conduit aux urgences dans un centre de santé de la ville, il succombe des suites de ses blessures. Quelle sécurité  pour les producteurs en période de campagne cacaoyère? « Nous ne sommes pas en sécurité, nous n’avons pas de route, pas d’eau potable… nous demandons à l’Etat de Côte d’Ivoire, à travers le conseil du café et du cacao, de songer à améliorer les conditions de travail des producteurs agricolesNous avons de nombreuses difficultés », nous confiait récemment le défunt  le  vendredi 29 novembre 2018 dernier lors de notre passage au sein de la société coopérative agricole de Zaranou(Scoopaza). Rappelons que la structure de la victime a été distinguée comme meilleure organisation de producteurs agicoles(OPA) de la région pour la campagne 2017-2018 par le conseil du café et du cacao(CCC). Pour son tonnage, la qualité de son produit et la politique sociale de l’organisation. Hélas  et encore une fois hélas ! Et c’est dommage.

 

Les commentaires sont fermés.