Incendie à la Mairie du Plateau: le scénario plausible digne d’un feuilleton policier.

Par Michel Mangou – Afrique Matin.Net 

On ne fera certainement pas appel ici au Lieutenant Colombo pour cet incendie, et pourtant, dans ce film qui se déroule au Plateau, le justicier enquêteur aurait pu desceller l’énigme sans trop de peine. Il s’est passé tellement de choses, ces temps-ci, au Plateau qu’il nous parait seulement utile de revenir sur les plus importantes. Pour commencer, il est bonde rappeler qu’en octobre dernier, a eu lieu l’élection du Maire de cette commune.

Une élection qui a opposé un candidat du RHDP, Fabrice Sawegnon au candidat du PDCI, Ehouo Jacques, donné en définitive vainqueur après une turbulence électorale sans précédent. Mais il faut rappeler que ce qui s’est passé au Plateau est l’embryon de la grande rivalité politique qui s’est déclenchée entre les deux grands partis ivoiriens depuis le désenchantement. Dès lors, des déclarations de partisans et non des moindres du parti au pouvoir ont montré clairement que le nouveau Maire élu serait confronté à d’énormes difficultés.

Il avait même subit une multitude de pressions politiques et judiciaires. A quelque jours de sa prise de fonction, le Maire intérimaire, Jacques Yapo, brandit, devant la presse au cours d’une conférence, des menaces de poursuites contre le nouveau Maire Jacques Ehouo accusé d’avoir détourné plus de 6 milliards de francs en basant ses preuves sur un syllogisme cartésien.

« Dans un tableau que j’ai établi en termes de taxes de publicité, la commune du Plateau n’a enregistré que 615 millions dans ses lignes de 2004 à 2017. Or sous ma gestion 2018, je fais 50 millions de recette par mois. » Par syllogisme, cela veut dire que si lui, l’intérimaire fait recette de 50 millions par mois, il faut donc évaluer cette recette sur 13 ans (2004-2017) date du début des activités du Maire Akossi Bendjo en retranchant du résultat, 615 millions (présentés comme recettes) pour trouver le trou de 6 milliards. Voici l’audit fait, selon le Maire intérimaire qui incrimine le nouveau Maire Jacques Ehouo.

LIRE AUSSI :   Parti unifié/Le Pdci-Rda donne un uppercut à son allié

Et curieusement 04 jours seulement après cette révélation, le bureau des archives part en fumée. Alors s’agit-il d’un incendie criminel pour effacer les preuves et empêcher les enquêteurs d’accéder aux preuves, les véritables? Qui des deux entités (Maire intérimaire ou Maire entrant) a-t-il intérêt à effacer les preuves?

A notre avis, il serait invraisemblable que cet incendie provienne du Maire Ehouo Jacques dans la mesure où,  s’il s’agit de faire disparaître les preuves, les auditeurs en ont déjà et leurs fichiers sont hors des locaux de la Mairie. Cet incendie peut avoir, selon nous, une seule explication: Empêcher une contre expertise de l’audit du Maire intérimaire par le nouveau Maire élu. Il s’agit d’un scénario digne d’un feuilleton policier.

A bientôt!