France/Nicolas Sarkozy sera jugé

L’affaire trouve son origine dans des écoutes téléphoniques de l’ex-chef de l’État diligentées dans une autre enquête, celle sur les accusations de financement libyen de sa campagne de 2007. Grâce à ces écoutes, les enquêteurs s’étaient aperçus que l’ancien président et son avocat communiquaient via des téléphones portables acquis sous une fausse identité, notamment celle de Paul Bismuth pour Nicolas Sarkozy.

La justice a définitivement validé mardi le renvoi devant le tribunal correctionnel de l’ex-président Nicolas Sarkozy, poursuivi notamment pour la “corruption” d’un haut magistrat de la Cour de cassation.

C’est la première fois sous la Ve république qu’un ancien président sera jugé pour corruption. La Cour de cassation a rejeté hier mardi 18 juin2019,  les derniers recours formés par l’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et l’ex-haut magistrat Gilbert Azibert pour éviter un procès pour « corruption » et « trafic d’influence ».

Ce procès, qui s’annonce comme une première pour lui, par ailleurs menacé par l’affaire Bygmalion, devrait se tenir à Paris dans les prochains mois.

 Source : france24.com avec AFP

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook