ads bas

Football/Eddie Nketiah, le sauveur d’Arsenal

ads bas

Par Iris Fbiola Yaëlle/afriquematin.net avec francefootball.fr

C’est le genre de stats qui mettent encore plus en lumière la longévité de Wenger… et la précocité d’Eddie Nketiah. Avec son doublé face à Norwich, l’Anglais est le premier joueur à inscrire un but pour Arsenal, tout en étant né après l’arrivée de son entraîneur. Né le 30 mai 1999, Nketiah est venu au monde alors qu’Arsène Wenger était déjà en place depuis plus de deux ans et demi. De là à donner un sacré coup de vieux à son coach ? Avec Reiss Nelson (1999) et Ainsley Maitland-Niles (1997), Nketiah, déjà convoqué avec les U18 puis les U19 de l’équipe d’Angleterre, fait en tout cas parti des plus gros espoirs de l’académie d’Arsenal.

Auteur de  quinze (15) buts en 16 matches avec les U18 des Gunners en 2016/17, Eddie Nketiah a, petit à petit, grimpé les échelons au sein de l’équipe d’Arsenal. Il a par exemple disputé trois rencontres de Youth League la saison dernière, marquant deux buts. Jusqu’à convaincre Arsène Wenger de l’emmener avec lui lors de la tournée en Australie cet été. Le 13 juillet, à Sydney (2-0), il remplace Reiss Nelson à 22 minutes de la fin et fait ses premiers pas avec l’équipe pro. Il apparaît deux jours plus tard face aux Wanderers de Sydney puis face au Bayern Munich en International Champions Cup. Avant d’entrer pour la première fois en match officiel le 28 septembre dernier, sur la pelouse du BATE Borisov en Ligue Europa (4-2). Il remplace alors Willock à une minute de la fin.

Il se souviendra longtemps de son 24 octobre

Le mardi soir, en League Cup, face à Norwich, classée sixième de Championship (D2), Arsenal avait été rapidement mené par un but de Josh Murphy à la  34ème minute. Avec une équipe très remaniée,- les Gunners ne s’en sortaient pas. Pire, Norwich passait tout près du 2-0 à un quart d’heure du terme sur cette frappe du gauche dans la surface de Vrancic. 85e minute. Voyant le danger se dessiner, Arsène Wenger effectue son deuxième changement et lance Eddie Nketiah à la place de Reiss Nelson. Moins d’une minute plus tard, sur un corner, le jeune anglais est parfaitement placé pour reprendre une déviation de Coquelin. L’Emirates souffle, avant de se lever une seconde fois dans la prolongation, après une tête de lui dans la lucarne des Canaries ramenant le score à 2-1 à la 96ème. Arsenal est qualifié et  Nketiah, avec son doublé en mois de dix minutes, s’en souviendra longtemps.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.