« Festival Week-Ind de l’indépendance » / De grandes innovations annoncées cette année

La 3ème édition du plus grand festival de l’indépendance de la Côte d’Ivoire se tiendra du 2 au 4 août prochain. C’est ce qu’a annoncé le commissaire général, Augustin Kla, le vendredi 3 mai 2019 au cours d’une conférence de presse à Abidjan.

Fort de ses deux premières éditions, JEP Communication envisage une édition grandiose cette année. Voyant les choses en grand, Augustin Kla n’a pas fait dans la dentelle. Plusieurs innovations sont à l’ordre du jour à cette édition. A commencer par la délocalisation du Week-Ind de l’Indépendance de Jacqueville au Stade de la BAE à Yopougon. Festival Week-Ind de l’indépendance« Cela nous permettra de nous rapprocher davantage de notre cible. Surtout qu’aux éditions antérieures, les difficultés liées au déplacement des festivaliers nous ont été remontées et donc nous avons décidé de palier cela à travers la délocalisation du festival », a expliqué le commissaire général. Mais aussi, sont prévus des spectacles avec des artistes en vogue tels que Ariel Sheney, Révolution et DJ BDK. Egalement, des concours de Wôyô et la participation d’artistes de l’ancienne génération pour rappeler les aspects de la célébration de l’indépendance des années 60 viendront agrémenter l’événement. En outre, des concours dont un honorifique pour récompenser des talents dans les domaines de la coiffure, de la couture et de la musique et un autre concours normal de coiffure sont au programme de la 3ème édition du festival cher à Augustin Kla. Celui-ci a annoncé qu’au terme des trois jours de festivités, son équipe et lui prévoient de mener des actions sociales en faveur d’orphelins. Joindre l’utile à l’agréable semble bien être ici le créneau du Week-Ind de l’Indépendance.

LIRE AUSSI :   Koumassi-Criminalité/Les bandits ont encore sévi

Pour rappel, ce festival a pour objectif de promouvoir les valeurs culturelles ivoiriennes autour de la célébration de l’indépendance et d’inciter la jeunesse à prendre une part active dans la célébration de la fête nationale.

JM TONGA