Élections américaines 2020/Joe Biden a-t-il administré un uppercut à Trump ?

Isolé au sein de son propre parti dans sa croisade contre un « vol » du scrutin dont il serait la victime, le 45ème  président des États-Unis, Donald Trump crie au moup. Fatigué, presque abattu, il a donné le spectacle d’un dirigeant tentant de s’accrocher maladroitement au pouvoir au crépuscule de son mandat.

Dans un discours d’une quinzaine de minutes lu hier jeudi en direct à la Maison Blanche,  le président américain sortant  Donald Trump s’est posé, sans la moindre preuve, en victime d’une vaste fraude électorale. Il s’est proclamé vainqueur de l’élection, en décalage flagrant avec les résultats de plus en plus favorables à son adversaire démocrate Joe Biden.

 Dans un discours truffé d’allégations sans preuves, le président américain a accusé le camp démocrate de tenter de lui « voler l’élection » dont il revendique la victoire. Malgré l’appel au calme de Joe Biden, les deux camps sont maintenant à couteaux.  

Les avocats de Donald Trump ont saisi la justice des États selon l’objectif recherché localement, avec par exemple la menace de demander un recomptage dans le Wisconsin. Les démocrates estiment les plaintes sans fondement. Mais, selon les décisions de multiples juges, ces recours pourraient retarder de plusieurs jours ou semaines l’homologation d’autres résultats.

Source : rfi.fr avec afriquematin.net

Facebook