Effondrement d’un immeuble au Nigeria : 20 morts, dont plusieurs écoliers (nouveau bilan)

Le bilan de l’effondrement d’un immeuble au Nigeria mercredi s’alourdit. Un responsable de l’Etat de Lagos a confirmé la mort de vingt personnes dont la plupart sont des enfants.

Les opérations de sauvetage déclenchées aussitôt après l’accident ont permis de secourir quarante-trois personnes, a précisé à l’Associated Press, Jide Idris, commissaire à la santé de l‘État de Lagos. Le dernier bilan disponible était de neuf morts pour quelques 37 survivants.

Mercredi matin, le vieil immeuble abritant une école maternelle et primaire, ainsi que des appartements et des commerces, s‘était écroulé subitement à Lagos Island, un quartier densément peuplé de la capitale économique. Selon des responsables locaux, l’immeuble avait été marqué pour démolition. Mais l‘école qui occupait les deux derniers étages avec pas moins de 144 élèves, y fonctionnait illégalement.

Colère des familles

Aucune information n’est pour l’heure disponible sur le nombre de personnes présentes dans l’immeuble au moment de l’effondrement. Les équipes de secours ont par ailleurs annoncé jeudi la fin des opérations de sauvetage, affirmant qu’elles étaient parvenues au rez-de-chaussée du bâtiment sans trouver d’autres victimes.

En colère, certaines familles avaient protesté contre “la négligence” du gouvernement et poursuivi les recherches dans les décombres dans l’espoir de retrouver leurs enfants.

Les effondrements d’immeubles sont légions au Nigeria, frappé par une démographie galopante et des constructions anarchiques. Malgré cette situation, de très nombreux immeubles abandonnés ou désaffectés de Lagos sont encore squattés de manière plus ou moins informelle par des familles ou des commerçants.

Jeudi, un responsable local a arpenté les rues de Lagos Island pour y marquer d’autres immeubles vétustes et abandonnés afin de les démolir.

Source: africanews.com

Comparer

Facebook