Divo/Le maire Amedé Kouakou Koffi s’est-il mis à dos la population ?

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

 La capitale du Lôh Djiboua, Divo  a basculé dans la violence le week-end dernier suite à la marche des femmes de l’opposition. Des échauffourées ont surgi entre  manifestants  dans différents quartiers notamment Konankro qui a été le théâtre de virulents affrontements.

Toutes furieuses, les populations des quartiers de la ville de Divo n’ont pas du tout été tendres envers leur premier magistrat Kouakou Koffi Amédée, dont l’absence a été remarquée lors des événements tragiques survenus dans sa ville. Et cette absence  a été diversement commentée.

Que reprochent-elles à leur première autorité pour que des langues ne soient pas tendres à son endroit?  Et de  quoi   certaines personnes l’accusent-elle, voulant coûte que coûte lui attribuer la paternité de ces événements malheureux.

Vivement que le maire qui demeure un élu de proximité, ne se mette pas à dos ses administrés. En bon stratège, il doit trouver les mots et propos justes dans l’optique de convaincre afin de retrouver la confiance auprès de la population pour une collaboration franche.

Faut-il rappeler qu’au cours de ces  manifestations,  des pertes en vie humaines, des blessés et autres dégâts matériels ont été enregistrés.

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook