ads bas

Daoukro-Référendum/Le président Bédié invite les populations à se rendre aux urnes pour le « OUI »

ads bas

« Chers frères et sœurs, élus,  cadres et  tous les militants du Rhdp et sympathisants de la  Côte d’Ivoire. Vous avez dimanche prochain à vous prononcer sur une nouvelle constitution. La constitution de la 3ème République. Certains volets de cette constitution vous ont été présentés et commentés tout à l’heure par le ministre Niamien N’Goran et le ministre  Thierry Tanoh. Toutes ces interventions démontrent clairement que pour cette constitution nouvelle, vous avez mille et une raison de voter OUI. De voter oui ce dimanche qui vient », telle est la recommandation forte faite par le président du Pdci Rda, Henri Konan Bédié, aux populations du département de Daoukro. C’était jeudi 27 octobre 2016 à sa résidence de Daoukro, où il rencontrait ses parents de la région. Et d’exiger d’eux un déplacement massif pour le oui. « Que personne ne reste à la maison en disant,  c’est une affaire déjà bouclée. Par conséquence, ce n’est plus la peine de se fatiguer. Non ! Il faut faire le déplacement. Aller au bureau de vote et voter massivement oui ». Pour lui, c’est donc  cette orientation qu’il a tenue à donner à tous. Bien avant le président Bédié, l’inspecteur général d’État, Niamien N’Goran, a rassuré la Côte d’Ivoire que Daoukro et le Iffou répondront présents à ce rendez-vous historique. Il a remercié le président Bédié, pour sa contribution  à la mise en ouvre de cette constitution. Ce qui lui a valu des hommages du Chef de l’État à plusieurs reprises dans ses adresses. Le président Bédié s’est réjoui de ce qu’une partie de ses vœux soient pris en compte dans le préambule de la constitution. A savoir,  « condamner tout changement anticonstitutionnel de gouvernement et déclarer que les auteurs de ce crime subissent la rigueur de la loi ». L’inspecteur d’État a également remercié les députés de sa région, qui ont participé au vote historique à l’Assemblée Nationale, tous comme les autres élus, qui depuis 10 ans sillonnent les hameaux et villages pour défendre le texte face aux populations. Il a souligné que l’opposition est à court d’arguments. Il a terminé en demandant à tous de sortir dimanche pour plébisciter le oui. Le ministre délégué auprès du Président de la République chargé des finances, Thierry Tanoh, a quant à lui expliqué les enjeux de cette constitution. Selon lui, elle permet à la Côte d’Ivoire de faire un pas en avant. Il est revenu sur le volet du foncier rural. Pour lui, en 1998, la Côte d’Ivoire avec à sa tête le président Bédié a voté une loi sur cette question que la nouvelle constitution a intégré. Aussi, il a dit que cette constitution  qui met en avant  la chefferie traditionnelle, reconnait le droit de sagesse des rois et chefs, tout comme nos coutumes. Il a parlé également de l’avenir de la jeunesse et de cette femme dans cette constitution. Et de terminer par ce message : « je souhaite, demande que le score de l’Iffou soit le plus élevé de  Côte d’Ivoire. Montrons au reste de la Côte d’Ivoire que nous sommes derrière Ouattara et Bédié. D’ailleurs, dimanche la Côte d’Ivoire doit être au vert ». Il faut signaler que le président Bédié a fait un important don à toutes les directions de campagnes de la région, afin de bien terminer la campagne référendaire et surtout de permettre à tous les militants de participer au vote de dimanche.

Source: lebanco.net avec afriquematin.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.