ads bas

Daloa- Atelier sur la migration et le travail/ Thilo Schöne , représentant résident de la fondation allemande Friedrich Ebert Stiftung « Les migrants doivent respecter les lois du pays qui les accueillent »

ads bas

Par Bernard N’dri-correspondant permanent/afriquematin.net

La deuxième ville de la Côte d’Ivoire, a abrité du  vendredi au samedi, un atelier de formation sur la migration et le travail. Cette initiative de la fondation allemande Friedrich Ebert Stiftung en partenariat avec le réseau ouest-africain pour la lutte contre l’immigration clandestine ( Réalic- Côte d’Ivoire),s’est voulu une session de renforcement de capacités. Au cours de rencontre les notions de migration et de développement durable ont  été occultées.

De façon spécifique , il s’est agi  de renforcer les capacités de  trente (30)  participants issus des syndicats, de la société civile locale, de la diaspora Cédéao et des autorités sur les opportunités de la  migration à travers le partenariat Sud- Sud. Des indications, il est ressorti  d’emmener les participants à entreprendre des activités au niveau communautaire, dans le but de faire tomber les préjugés sur les migrants. Au terme, un plan d’action avec les membres de la société civile locale, les centrales syndicales de la diaspora CEDEAO et des autorités  a été élaboré. Pour la suite, des actions  vont  être menées après la formation et d’emmener les participants à œuvrer pour l‘intégration et le respect des droits des travailleurs immigrés qui d’ailleurs contribuent au développement de la sous région ouest-africaine.

A la cérémonie d’ouverture, la présidente du Réalic – Côte d’Ivoire, Florentine Djiro,  a indiqué que  grâce à la migration,  la Côte d’Ivoire est devenue un pays de transit,  pôle relais d’accumulation de richesses avant le départ pour d’autres destinations régionales ou internationales des migrants .

« Cet atelier de formation est donc une tribune d’échange et de partage. Vos contribution sont attendues car c’est ensemble que nous pouvons contribuer à un développement équitable de notre sous région», a-t-elle fait remarquer.

Pour   le représentant résident de la fondation allemand Friedrich Ebert Stiftung, Thilo Schöne, « Daloa, cette grande ville qui regorge d’énormes potentialité agricole,  est et demeure une ville qui fait rêver de nombreux travailleurs. Nous mettons un accent particulier sur les problèmes sociaux,  particulièrement ceux qui touchent au travailleur en général et au travailleur migrant en particulier….  il faut que les hommes puissent migrer s’ils le veulent en suivant les lois», a-t-il précisé et rappelé. Durant  ces deux jours, les participants ont  été outillés sur les thématiques suivantes : Migration et développement, projection des migrants et la migration internationale,  travail et pauvreté.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.