ads bas

Daloa :  Affrontements entre chauffeurs de taxi et gardes pénitentiaires.

ads bas

Par Bernard NDRI – Afrique Matin.Net Daloa

L’ambiance était surchauffée hier dans la deuxième ville ivoirienne.  En effet,  un affrontement entre chauffeurs de taxi et gardes pénitentiaires a éclaté dans la journée du mardi 24 octobre dernier faisant au moins un blessé grave, 5 arrestations et 3 véhicules saccagés.

«  Il avait un embouteillage au niveau de la justice, ce qui a contraint le taxi de marquer un arrêt devant la rentrée principale du tribunal de premier instance de Daloa. Un arrêt qui a coïncidé avec l’arrivée du véhicule des prisonniers de la prison civile de Daloa.

Empêcher de poursuivre son trajet, un des occupants du véhicule des prisonniers, est sorti avec son arme et bloqué les pièces du véhicule, puis d’utiliser son arme pour saccager le taxi avant de  conduire le chauffeur du taxi à la maison de correction de Daloa. », a expliqué un témoin trouvé sur place.

Et notre témoin de poursuivre : «  Informé de cette situation, le premier responsable des chauffeurs de Taxi  s’est rendu à la maison de correction de Daloa pour demander des comptes. Lui à son tour est passé à tabac avant d’être relâché. »

Une situation qui  n’était pas du goût des chauffeurs de taxi de la cité des antilopes. Très vite,  les chauffeurs se mobilisent pour se rendre à la maison de correction de Daloa pour exiger la libération de leur collègue diront-ils bastonné et emprisonné illégalement.

Une marche qui très vite se transforme en affrontement entre les deux camps.

Les gardes pénitentiaires usent de leurs armes en tirant en l’air pour disperser la foule. Certains témoins affirment que des chauffeurs de taxi ont été agressés à l’arme blanche par les gardes pénitentiaires.

En réponse,  les chauffeurs de taxi ont utilisé des cailloux pour se défendre.

Les principaux carrefours de la cité des antilopes ont été barricadés et tous les taxis de la cité des antilopes ont été sommés de garer. Ce qui a causé des désagréments au niveau de la circulation.

Un bilan provisoire fait état de 5 chauffeurs de taxi arrêtés et emprisonnés actuellement à la maison de correction de Daloa et des blessés dont une grave.

Au moment où nous mettons sous presse , des pourparlers entre autorités municipales et syndicat des chauffeurs de taxi de Daloa se poursuivent .

L’objectif est de trouver une solution très rapide à cette situation , a indiqué le maire adjoint Brice Zunon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.