ads bas

CPI : La défense de Gbagbo démonte le dossier de l’accusation et passe la main aux avocats de Blé Goudé

ads bas

Jean Levry – afriquematin.net

Le procès de l’ex-président Ivoirien Laurent Gbagbo et son ancien ministre de la défense Charles Blé Goudé se poursuit à la cour pénale internationale (CPI). Ce mercredi 14 novembre 2018, les avocats de Gbagbo ont fini leur plaidoirie. Depuis cet après-midi, c’est au tour de la défense de Charles Goudé de tenter de décrédibiliser les arguments du bureau du procureur. Ce qu’a fait exactement Me Altit et ses confrères en démontant le dossier de l’accusation. Les avocats ont relevé une succession de failles, notamment plusieurs preuves qui n’ont pas été authentifiées et certains témoins cités par l’accusation qui n’ont pas assisté aux violences… En un mot,  « Le procureur n’a pas mené une enquête sérieuse » et s’est basé sur des ouï-dits pour rendre les accusés responsables de crimes contre l’Humanité commis lors des violences post-électorales de 2010-2011. Aussi, la défense de Gbagbo a démontré par A+B que le fameux « plan commun » que Gbagbo et son clan aurait organisé pour exterminer les partisans de son adversaire Alassane Ouattara et s’accrocher au pouvoir n’existe que dans l’imaginaire de la gambienne Fatou Bensouda.

La balle est à présent dans le camp de la défense de Charles Blé Goudé qui va à son tour de démonter pièce par pièce l’argumentaire du procureur et donc de démontrer la vacuité du dossier de l’accusation.

Cela sera-t-il suffisant pour obtenir la libération des deux prévenus ? Tout est entre les mains des juges. Pendant ce temps, les partisans de Laurent Gbagbo continuent d’attendre en espérant sa libération.

Les commentaires sont fermés.