Covid-19/ Pour primes impayés, le personnel soignant des maisons d’arrêt et de correction en grève général dès le 14 juillet 2020.

Par Christ Zorro/ Afriquematin.net

La trève sociale observée depuis quelques mois  en Côte d’Ivoire risque d’être mise à mal si rien n’est fait. Et pour cause, le personnel soignant des établissements pénitentiaires de Côte d’Ivoire projette une grève générale  ce mardi 14 juillet 2020 pour protester contre  les nombreuses injustices qui leur sont faites et auxquelles viennent  s’ajouter les primes non payées de la Covid 19.

Ils sont  mécontents du traitement qui leur est fait et veulent le  signifier de la manière qui pourra leur faire obtenir gain de cause. En effet, jugeant de trop les affronts successifs   et dont la goutte de trop réside dans le non-paiement des primes de la Covid-19, le  personnel soignant des maisons d’arrêt et de correction de Côte d’Ivoire a décidé d’une grève illimitée à compter du mardi 14 juillet 2020.

« Nous avons été omis dans la prime exceptionnelle de la covid-19 or nous sommes engagés dans cette lutte et prenons en charge les personnes atteintes de la covid.il ya même un agent de santé et un agent communautaire parmi nous qui ont été déclaré positif. Toutes nos démarches en vue de l’obtention de cette prime sont restées vaines. Voilà un peut, en plus de toutes les injustices dont nous sommes victimes, ce pourquoi nous voulons protester dès le mardi matin » a tenu à dire l’un des meneurs de cette grève qui tient à garder l’anonymat.

Comment  comprendre cette  politique de deux poids, deux mesures qui est fait à ces travailleurs qui peinent pour maintenir en bonne santé les pensionnaires des  prisons en Côte d’Ivoire ? Qui est derrière cet autre détournement de fonds publics dont  l’administration ivoirienne est très souvent entachée ?

« Nous avons des noms et cette fois-ci, nous allons les citer car  nous ne sommes plus disposer à nous laisser faire » a souligné  k. R, l’un des grévistes qui semblait visiblement  prêt à aller jusqu’au bout.

Faut-il rappeler  que le gouvernement  ivoirien, vu les conditions difficiles auxquelles sont soumises certaines catégories socioprofessionnelles dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19, avait promis des primes spéciales  aux travailleurs. Cette promesse a, dit on, été tenue par les autorités compétentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook