Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Côte d’Ivoire/ Zikisso : L’histoire mystérieuse de Goblé Légou « Le Génie Créateur », Gardien des traditions de la forêt sacrée « Djidjé Hô Tê Kwlè » de Niagbaméko (Acte 1).

Par Serikpa Djeckou De Sylva-Afriquematin.net

Comme guidé par une force surnaturelle, nous décidons de nous rendre à Zikisso. Une localité du sud de la Côte d’Ivoire, située à 252 kilomètres d’Abidjan, département de Lakota, dans la région du Lôh-Djiboua. Objectif, une série de reportages sur la vie réelle des populations, leur quotidien, leur aspiration, leur difficultés pour www.afriquematin.net, votre journal en ligne dont le slogan est : « L’Afrique vous parle ».

Ce vendredi 19 octobre, il est 8 heures 13mn. Nous arrivons au centre ville. Ici, à Zikisso, le marché se tient selon les informations reçues, tous les vendredis. Femmes, jeunes, adultes avec des divers articles, à moto ou sur la tête, y convergent par petits groupes. Les populations sont encore plongées dans les commentaires des élections municipales et tardent certainement à s’atteler aux activités quotidiennes. Sur les murs de certains bâtiments, quelques affiches sont encore visibles. Nous décidons de nous faire accompagner par un guide. Comme toutes les villes en Côte d’Ivoire, les mototaxis, sont de plus en plus en vue. Très pratique d’ailleurs, avec ce nouveau vent du développement du transport inter village ou inter quartier, nous sollicitons les services de Toti Kouka, fils de la région, âgé d’une trentaine d’années. Il nous dit : « Je suis marié, père d’une fillette de deux ans. Cette activité, je l’exerce depuis six mois. Cette moto est ma propriété et je me débrouille avec les recettes ». Quand nous lui demandons comment il a acquis la moto, notre guide plonge dans un silence. Certainement à la recherche de la réponse qui tarde à se faire entendre. Que cela ne tienne. Nous changeons de sujet pour ne pas indisposer « notre collaborateur du jour ». Mais sur son visage terni, sombre, se lit l’origine des fonds ayant servi à l’achat de cette moto. « Dans cette région, les jeunes s’adonnent à la vente des forêts pour s’offrir des motos et autres objets.  Une activité qui amène les jeunes au bradage de la forêt. Et depuis quelques années, les conflits fonciers entre les frères d’une même famille sont récurrents. Des conflits qui se sont prolongés lors des campagnes électorales. Mais à Zikisso, aucun incident majeur n’a été constaté, le jour de la proclamation des résultats. Abadi Charles, candidat indépendant a été élu maire de Zikisso », nous avait révélé Gnépoua Robert, garde de sous-préfecture, fils de Zikisso.

Lors de nos échanges pour définir les modalités de la collaboration du jour, nous constatons de loin, une portion de forêt qui semble être bien conservée. Notre attention est captivée par les arbres gigantesques qui dominent la zone. Nous nous empressons à savoir davantage : « Frangin mais qu’est ce que nous voyons dans le fond » ? C’est une forêt sacrée, nous répond Toti Kouka. Et il poursuit : « Elle est à Gnagbamako, un village situé à environ deux kilomètres de Zikisso. Et cette forêt est gardée par Goblé Légou, un homme du village qui a vécu en Europe et on ne sait pour quelle raison, a tout abandonné pour venir s’installer et ne s’occuper que de cette forêt. En tout cas, personne n’y entre et personne ne sait les véritables raisons de l’existence de cette forêt, si ce n’est Goblé Légou, que l’on appelle « le génie créateur » ».

Une information qui aiguise notre appétit. Rencontrer, échanger et découvrir Goblé Légou, « ce génie créateur » venu de l’Europe pour être le gardien des traditions de la forêt sacrée « Djidjé Hô Tê Kwlè » de Niagbaméko, en un mot, percer ce mystère et en savoir plus. Certainement qu’à travers « ce génie créateur », « l’Afrique parlera ». Affaire à suivre.

djeckoudesylva@gmail.com

Facebook