ads bas

Côte d’Ivoire/Le plaidoyer de Koffi Jean Baptiste pour la création d’un ministère en charge de la consommation et de la lutte contre la vie chère

ads bas

Lettre ouverte au président de la république de Côte d’Ivoire

Objet : Plaidoyer pour la création d’un Ministère en Charge de la Consommation et de la lutte contre la vie chère.

Excellence, le 13 avril dernier, vous avez exprimé publiquement, votre volonté de renforcer l’efficacité de l’action du gouvernement. Et pour tenir compte de la conjoncture économique mondiale actuelle, vous avez également décidé de la réduction du nombre des ministres du gouvernement, passant de la quarantaine à la trentaine.

Ces décisions fortes, démontrent suffisamment la nécessité de changement de paradigmes dans notre gouvernance.

Aujourd’hui plus qu’hier, de nombreux et nouveaux défis nous assaillent et nécessitent qu’on les identifie clairement pour les traiter efficacement et promptement.

Au nombre de ces nouveaux défis prioritaires, figurent les questions de consommation et de lutte contre la vie chère.

La persistance des conséquences de la crise à CORONA VIRUS et les effets collatéraux de la guerre entre la Russie et l’Ukraine sur notre économie font de la Consommation et la lutte contre la vie chère des priorités à traiter au quotidien.

Notre dispositif actuel mérite d’être booster. Par soucis d’efficacité ces problèmes prioritaires de nos jours ne sauraient demeurer et être traités dans des directions. Les attentes des consommateurs en la matière sont nombreuses, et leurs grognes de plus en plus audibles.

Aussi plaidons-nous, dans le cadre de la formation du nouveau gouvernement, qu’il soit érigé un Ministère chargé de la Consommation et de la Lutte contre la vie chère.

L’évocation dans votre intervention du 13 avril dernier, de l’impérieuse nécessité de réduire les dépenses de l’État tout en les réorientant vers la résilience sociale et sécuritaire, nous donne d’espérer que vous irez dans notre sens pour préserver durablement la paix sociale. Le dispositif actuel ayant montré ses limites.

Excellence, Monsieur le Président de la République,

L’accélération du calendrier politique de notre pays et le long week-end pascal, nous obligent à adopter cette forme pour nous adresser à vous en espérant que notre message vous parvienne à temps avant la formation et la publication du nouveau gouvernement. Nous vous prions donc de ne pas nous en tenir rigueur.

Dans l’espoir que notre plaidoyer retiendra particulièrement votre attention et qu’une suite favorable nous sera accordée, recevez

Excellence, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre profond respect.

Le Président

KOFFI Jean Baptiste,

Président de la Confédération des Organisations de Consommateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.