Chômage technique/Le Coronavirus continue de faire des victimes

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec UPL-CI

Les employés de l’un des plus grands établissements hôteliers du pays viennent d’être frappés de plein fouet par les effets dévastateurs de la pandémie à coronavirus (COVID 19).

Pour contenir les effets collatéraux de cette crise inattendue, les dirigeants de cet établissement hôtelier ont décidé d’appliquer une  solution drastique, celle de dégraisser l’effectif opérationnel.

Selon mediadiversity.info  qui donne l’information, plus d’une centaine de ses agents et travailleurs devront suivre la cure, car, devront-ils vivre les affres du congé technique congé technique sur une période de trois mois, dans l’espoir que d’ici là, la pandémie prendra fin.  Une décision qui tombe comme un coup de massue sur la tête de ces infortunés.

Réunis au sein de syndicats respectifs,  le Sylithiv et le Synthici qui sont membres   de l’Ugtci et Dignité  ces derniers sont  rentrés en négociation avec le patronat. Ainsi, à défaut de garder l’intégralité du personnel, les délégués syndicaux plaident pour le payement intégral des salaires pendant les trois mois de congés techniques, indique la source.

Face donc à l’intransigeance que semble afficher la direction, le personnel appelle à la clémence du président de la république Alassane Ouattara qui, selon lui a le dernier mot à pouvoir donner une suite salvatrice à cette situation de chômage causée par le covid-19.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook