Cameroun-Musique/Lady Ponce contredit ses détracteurs

Propos recueillis par Justin Kassy/afriquematin.net  

Très remontée depuis quelques temps par certaines critiques acerbes et autres attaques à son endroit, de la part de certains de ses compatriotes, attaques qui interviennent après l’annonce de son concert à l’Olympia cette année-là, Lady Ponce a, auparavant, observé le silence. Mais constatant que certains propos désobligeants persistent, qui frisent parfois le harcèlement, elle juge bon de réagir, pour sauver son honorabilité et le rang social qu’elle occupe aujourd’hui dans son pays.

« Le respect a vraiment foutu le camp dans notre pays. Le nom de Lady Ponce est devenu le papier hygiénique et n’importe qui va se lever et se torcher à sa guise. Putainnnnn, il faut arrêter votre délire. De grâce, il faut que les camerounais apprennent à se confronter aux personnes qui sont du même registre qu’eux.

Sans prétention aucune, j’estime que j’ai beaucoup apporté dans le bikutsi et la culture de mon pays en général. Amazone, je m’étais jurée de ne jamais te répondre, car j’estime que si tu n’en vaux pas la peine, et tes propos sont truffés d’incohérences.

 Ma publication, c’est à l’attention de tes patronnes, celles qui sont tapis dans l’ombre et t’utilisent pour leurs sales besognes. Si tu pouvais au moins chanter, le groupe des trois mousquetaires t’aurait sûrement intégré en leur sein.

Leur attitude envers toi montre ton vrai niveau dans la musique. Arrêtez votre hypocrisie, chacun ici dehors a ses problèmes et gère son quotidien, quand tes amis t’envoient pour parler du boycott de Lady Ponce, parce que Lady Ponce est hypocrite et elle ne dit rien face au boycott des autres. Je suis une dirigeante de là-bas !

Est-ce que Lady Ponce est la seule musicienne féminine camerounaise ? Votre obsession et votre fixation envers ma personne témoigne de l’aigreur qui ronge vos petites personnes.

Je peux comprendre que vous soyez tellement fans de moi, drôle ! Je me rivalise par le travail et non par le sabotage. J’ai fait, ça a été vu, et comme mon humilité vous fait grandir les ailles, je vous le dis sans aucune prétention, que je suis et je demeure la Numéro 1 dans le bikutsi.

L’artiste camerounaise Lady Ponce fustige l’attitude et autres ragots de ses compatriotes à son endroit.

Mettez- vous au travail, au lieu de vous donner les titres qui ne vous conviennent pas, et que vous ne méritez pas. On m’a traité de tous les noms sur cette toile, Lady Ponce est jalouse, envieuse.

 Envieuse et jalouse et que sais-je encore ? Envieuse ! Jalouse de qui ? Et pourquoi ? Je ne vais pas supplier les promoteurs et prendre des sommes minables, parce que je veux montrer que j’ai plus de dates que qui conque, et que j’ai le vent en poupe. Je connais ma valeur et je maintiens mon standard très haut.

 Il n’y a pas une petite sœur dans le bikutsi à qui je n’ai pas tendu la main. J’ai été la première à donner l’opportunité à certaines d’entre elles, de monter pour la première fois sur un vrai plateau, et de performer devant une vraie foule.

 Je n’ai reçu en retour qu’insultes et calomnies pour merci. Si une seule des artistes qui sont derrière toi m’a déjà soutenu en quoi que ce soit, je lui donne l’opportunité ici de venir le citer. J’ai été attaquée ici sur la toile. J’ai aussi été vilipendée. Laquelle de mes sœurs m’a témoignée le moindre support ?  C’était plutôt des sujets de moqueries et de jubilations dans leurs couloirs obscurs.

… J’ai organisé une plate-forme (SEFEDI) où je donnais la chance à bien d’artistes camerounais, de se produire et de percevoir des rémunérations dignes de leurs efforts. J’ai ouvert un Complexe pour motiver mes frères et sœurs. Aujourd’hui, je mets mes propres moyens, pour amener notre culture à L’Olympia de Paris, et je prends en mains un bon nombre de musiciens et artistes, pendant cette aventure.

 Apprenez à respecter le travail des gens, et évitez de grâce, ce mépris. J’ai été et je suis une artiste qui lutte contre le tribalisme. Je suis reconnaissante de tous ces Camerounais, toutes les origines confondues, qui m’ont toujours témoigné de leur amour, sans mettre au devant mes origines. Je ne saurais, en aucun cas, contribuer à l’apologie du tribalisme.

Arrêtez vos fixations sur Lady Ponce. Elle ne vous doit rien du tout. Il y’a plus de 200 artistes au Cameroun. Pardonnez ! Continuez comme des taxis pleins. Je prie à mes fans de bien vouloir comprendre mon ras- le- bol. Car trop c’est trop ! »

A noter que c’est suite à son concert qui a été plusieurs fois reporté qu’elle a est prise à partie par ses compatriotes qui jugent que ce concert est moins disant.

Aux dernières nouvelles, la date du 10 septembre 2022 a été arrêtée pour cette fameuse rencontre musicale.

Les commentaires sont fermés.